Articles

Vous souhaitez donner une image valorisante de  votre société ? Une image digne du prestige de votre entreprise ? Avec une moyenne de 269 milliards d’email envoyés chaque jour, la messagerie électronique est un moyen de communication très privilégié. Découvrez notre sélection de logiciels, gratuits et payants, afin de vous aider à y parvenir sans aucun problème. Si vous souhaitez coder votre signature email à partir de HTML, sachez que cela peut vous prendre des heures, c’est pour cela qu’il est plus pratique et rapide de passer par un outil qui vous donnera le même résultat mais beaucoup plus vite. D’autant plus que si vous avez plus d’une centaine d’employés, c’est le moyen le plus pratique de créer une signature d’email.

 

Signature email, pourquoi est-elle importante ?

Vous en conviendrez, de nos jours, les courriers sur papier non plus cette importance. Tout est automatisé, et est envoyé par email. Effectivement, presque tous les échanges, personnels ou professionnels, se font par voie électronique. C’est pour cela qu’une signature email est nécessaire, afin de confirmer l’authenticité et l’origine de l’email. La signature email doit ainsi comporter :

 

  • L’identité de l’envoyeur, notamment son nom complet, sa position dans l’entreprise, et bien sûr le nom de l’entreprise.
  • Son numéro de téléphone, son adresse physique ou toute autre chose susceptible d’être important.
  • Une photo peut également être ajoutée

Notez aussi qu’une signature email doit être faite de manière à ce qu’elle ne puisse être falsifiée, modifiée par une tierce personne ou recopier.

 

Signature email, comme une carte de visite

Effectivement, votre signature email doit être à votre image ou celle de votre entreprise. Il vous permet de vous différencier, de vous valoriser ou encore permet de vous contacter plus facilement, tout comme l’aurait fait une carte de visite. De plus, durant cette crise sanitaire de la Covid-19, il est important, voire primordiale, de promouvoir la notoriété de votre entreprise, et vous pouvez le faire grâce à vos outils marketing emailing.

 

10 outils pour créer des signatures email

Ces outils vous permettent de personnaliser des templates de modèles déjà existants. Vous pourrez avoir accès à des signatures gratuites. Voici notre sélection d’outils afin de créer les meilleures signatures email :

 

1/ Signature Marker

Ce logiciels vous permet de créer une signature pour un document, un site web ou encore pour votre email. Vous pourrez ainsi récupérer le code HTML ou faire un copier-coller de la signature avec les champs que vous désirez.

 

2/ Mailsignature.com

L’atout de cet outil, est qu’il vous offre des guides afin de vous lancer comme il se doit dans la création de vos signatures email. Vous aurez accès à des modèles gratuits et des outils qui vous permettront de configurer et de générer des signatures électroniques.

 

3/ Wise Stamp

Ce logiciel est l’un des leaders de la création de signature email et est utilisé par plus de 1 200 000 professionnels. Les modèles gratuits sont disponibles, mais nous vous conseillons d’opter pour des modèles payants, pour d’autres avantages.

 

4/ Si.gna.ture

La création d’email via HTML est ici gratuite. Les modèles gratuits peuvent être modifiés sous un délai de 30 jours, tandis que ceux payants sont indéfiniment modifiables.

 

5/ Signature.email

Cet outil est parfait pour les équipes, car il permet de partager les signatures email à toute votre équipe.

 

6/ Designhill

Ce logiciel vous offre une panoplie de signatures email adaptées à toutes les plateformes de messagerie. Vous pouvez ainsi ajouter des liens cliquables.

 

7/ Mailcastr

Se différenciant des autres outils, Mailcastr vous permet de suivre vos signatures en temps réel, via un tableau mis à la disposition des utilisateurs.

 

8/ Hubspot

À travers Hubspot, vous pourrez créer vos signatures email sans abonnement et sans inscription. Il vous propose 6 modèles et vous avez la possibilité de modifier la taille, la couleur et la police.

 

9/ Right Inbox

Vous aurez 3 types d’abonnements, libre qui est gratuit, un abonnement mensuel et annuel qui sont payants. Les modèles payants vous offrent d’infinies possibilités de signatures email.

 

10/ HoneyBook

Vous pourrez créer des signatures directement à travers votre site et ce, gratuitement.

Voici 7 conseils pour créer une signature email professionnelle

 

1/ Indiquez clairement qui vous êtes.

2/ Il vous faut proposer d’autres moyens de vous contacter ; votre numéro de téléphone, WhatsApp, Facebook, votre adresse, le lien de vos réseaux sociaux.

3/ Insérez une photo de profil professionnelle

4/ Faire promouvoir vos produits votre site, votre blog

5/ N’oubliez pas une signature email mobile, car nous sommes nombreux à vérifier nos emails à travers nos téléphones.

6/ Créez un design clair

7/ Reprenez la charte graphique de votre entreprise, en terme de couleur, de taille et de police.

Vous avez toutes les cartes en main afin de créer une signature email à l’image de votre entreprise. En suivant ces quelques conseils, votre signature email deviendra votre nouvel outil de communication. Ne perdez plus de temps aussi à travailler vos signatures email via HTML, simplifiez-vous la vie avec ces outils que nous vous conseillons.

 

Le jeu mobile est devenu, depuis des années maintenant, beaucoup plus recherché et utilisé sur les jeux classiques sur PC. En France, ce marché est très lucratif et vaut même plus d’un milliard d’euros sur le marché de l’économie. De plus, saviez-vous que nous passons 10% de notre temps sur ces fameux jeux ? C’est ce qui ressort d’une récente étude menée par App Annie, une société spécialisée dans les analyses de jeux mobiles.

Alors, vous souhaitez vous aussi vous lancer sur ce marché ? Vous ne savez pas par où commencer ? La création d’un jeu mobile est effectivement contraignante car vous devrez réaliser de nombreux éléments. Vous souhaitez vous en sortir sans perdre de temps ? Voici 6 étapes à suivre afin de créer votre jeu mobile.

Jeu mobile, l’importance de la conceptualisation

 

Travailler sur votre idée de jeu mobile est la première étape afin d’avoir du succès. Vous pourrez noter vos concepts de jeux ou encore faire des sondages de ce qui plait le plus à votre audience cible. Il vous faudra aussi savoir en quoi consistera le jeu, c’est-à-dire qu’il vous faudra définir le thème et bien entendu le scénario.

Montrez-vous ambitieux tout en gardant les pieds sur terre. Déterminez le genre, un jeu d’action, jeu de rôle ou encore un jeu éducatif. De plus, il vous faudra rendre votre jeu mobile addictif, c’est ce qui garantit la fidélisation de vos joueurs. Pour cela, vous pouvez créer des niveaux assez courts, afin qu’ils ne soient pas ennuyeux. Sur le long terme, des mises à jour ou encore des cadeaux peuvent vous aider à garder vos joueurs. Optez pour des couleurs tendances, des personnages intéressants et un background parfait. Tout cela joue un grand rôle pour que votre clientèle ne fuie pas du premier coup.

Vendez votre jeu et monétisez-le

 

Vous pouvez vous tourner vers un éditeur ou tout simplement être indépendant. Un éditeur achètera votre jeu et le financera jusqu’à son aboutissement. En étant indépendant, il vous faudra tout de même un fond pour le financement de votre jeu mobile. Mais, vous aurez la main sur tout, et toute décision vous reviendra automatiquement.

 

Pour cela, vous devrez présenter votre jeu à travers un support visuel. 5 à 20 minutes sont suffisantes pour votre présentation. Vous pouvez également présenter votre budget et votre plan d’action.  Le second plan d’action sera de vous tourner vers un studio afin de mettre en vie votre conceptualisation. Cette étape vient après avoir trouvé votre éditeur ou vos financeurs, car vous aurez une meilleure vue d’ensemble de vos ressources.

De plus, il vous faut également penser à comment monétiser votre jeu mobile. Le modèle Fremium est une option assez courante afin de générer de l’argent. Vous pouvez également opter pour les pubs. Toutefois, il faut faire attention à la fréquence de parution de ces dernières, car les joueurs peuvent fuir en voyant trop de pubs. Une version payante, notamment premium de votre jeu peut également vous faire gagner de l’argent. Cependant, il est conseillé d’offrir une version gratuite, qui peut être limitée pour ensuite proposer une version payante.

Le game design document de votre jeu mobile

 

C’est la feuille de route de votre jeu mobile. Ce document, retrace les aspects importants de votre jeu, les manquements et les améliorations. Le game design document est le rendu final de votre jeu mobile.

Le studio que vous aurez choisi suivra le game design document afin d’en faire un prototype. Ce dernier est essentiel pour tester le jeu au préalable afin de relever les anomalies. Vous pouvez également faire tester votre jeu par des utilisateurs cibles. Vous pourrez ainsi avoir le ressenti de ces derniers quant à votre jeu et s’il y a des améliorations à ajouter.  L’étape de la production n’est cependant pas l’étape finale. Car après la publication de votre jeu, il vous faudra bien le référencer sur les moteurs de recherches.

 

Cependant, il n’y a que deux plateformes pour le référencement de votre jeu, notamment Android et IOS. Si vous optez pour un modèle de jeu mobile hybride, le coût sera beaucoup plus élevé. Vos développeurs devront également être spécialisés, notamment sur Android ou sur IOS.

 

Si vous ne savez pas comment faire pour oublier vote jeu vidéo, ce lien devrait vous intéresser : https://videogamecreation.fr/comment-publier-jeu-video-android-google-play-store-tuto/. Sachez toutefois que Google Play facture 25$ pour une licence de développeur.

 

Voici les étapes clés à suivre si vous souhaitez que votre jeu mobile soit un succès. Elles semblent assez simples mais il y a un vrai travail à faire, qui peut vous prendre des mois et même des années. Pour mener à bien votre mission, nous vous conseillons également d’étudier le marché, et plus particulièrement les jeux mobiles de vos concurrents. Proposez quelque chose de différent afin de vous différencier de vos concurrents.

 

WordPress 5.5 a été publié plus tôt aujourd’hui, et il s’agit de la deuxième version majeure de 2020. Cette nouvelle version est proposée avec tout un lot d’améliorations, dont plusieurs sont axées autour de l’éditeur de blocs. Il comprend également quelques fonctionnalités tant attendues qui font leurs débuts avec cette version.

 

Penser à effectuer une sauvegarde au préalable

Dans cet article, nous allons voir quelles sont les nouveautés apportées dans WordPress 5.5, et quelles fonctionnalités vous devriez essayer après la mise à jour de vos sites Web. WordPress 5.5 est une version majeure, et à moins que vous ne soyez sur un service d’hébergement WordPress hébergée, vous devrez lancer manuellement la mise à jour. Toutefois, n’oubliez pas de créer une sauvegarde WordPress complète avant de commencer la mise à jour.

 

Amélioration de l’éditeur de blocs dans WordPress 5.5

L’éditeur de blocs est l’endroit où vous passez la plupart de votre temps à créer du contenu pour votre blog WordPress. Il a été régulièrement maintenu et chaque version de WordPress apporte des améliorations à l’éditeur de bloc. WordPress 5.5 apporte quelques changements significatifs pour vous aider à utiliser l’éditeur de bloc plus efficacement.

 

Répertoire de blocs intégré

WordPress 5.5 est désormais livré avec un répertoire de blocs intégré. Cela signifie que si vous souhaitez ajouter un bloc qui n’est pas disponible sur votre site, vous verrez automatiquement les suggestions du répertoire de blocs. Le répertoire de blocs est essentiellement une collection de plugins WordPress qui vous permettent d’ajouter différents types de blocs à votre site. Cela n’inclut pas les plugins de bibliothèque de blocs qui sont emballés avec plusieurs blocs WordPress utiles que vous pouvez utiliser tout de suite en installant un seul plugin.

 

Modifications de l’interface utilisateur dans l’éditeur de blocs

L’amélioration visuelle de l’éditeur de bloc est sans doute la chose la plus notable dans WordPress 5.5. Les bordures et la mise en surbrillance sont améliorées pour rendre l’éditeur de blocs plus accessible. L’option « Ajouter un nouveau bloc »/bouton (+) est maintenant plus visible et ressemble plus à un bouton avec un fond noir.

 

Modifier les images à l’intérieur de l’éditeur de bloc

WordPress 5.5 permet aux utilisateurs d’éditer des images à l’intérieur de l’éditeur de bloc. Vous pouvez ajuster la hauteur de l’image, la largeur, le rapport d’aspect, le recadrage et la rotation sans quitter l’éditeur de publication. Bien sûr, vous pouvez toujours effectuer l’édition d’image de base dans la bibliothèque multimédia ainsi. Cependant, l’édition d’image en ligne aidera désormais les nouveaux utilisateurs à découvrir facilement ces options d’édition intégrées.

 

Présentation de modèles de blocs dans WordPress 5.5

L’éditeur de blocs avait déjà des blocs et des groupes réutilisables qui permettaient aux utilisateurs d’enregistrer les blocs les plus couramment utilisés et de les réutiliser. WordPress 5.5 ajoute une nouvelle fonctionnalité appelée bloc de modèles. Ce sont des blocs couramment utilisés avec des paramètres préconfigurés que vous pouvez ajouter instantanément.

Cela vous permet de créer rapidement des mises en page tout en maintenant la cohérence dans le style sur votre site web. Il y en a quelques-uns déjà disponibles en 5.5. D’autres arriveront alors que les thèmes WordPress et les plugins enregistrent leurs propres modèles de blocs.

 

Amélioration de la navigation et du mouvement des blocs

Un problème commun avec lequel de nombreux débutants ont lutté est la navigation par bloc. En particulier si vous utilisez des blocs imbriqués comme des colonnes ou des groupes, il est devenu un peu difficile de sélectionner le bloc parent ou de déplacer un élément enfant à l’intérieur.

WordPress 5.5 est maintenant livré avec une bien meilleure navigation par blocs, ce qui facilite la sélection d’un bloc parent ou d’un élément imbriqué à l’intérieur. Vous pouvez également déplacer des blocs en saisissant la poignée et les glisser-déposer.

 

Mise à jour automatique de votre thème WordPress et Plugins

WordPress 5.5 fait un grand bond vers la sécurité en introduisant des mises à jour automatiques pour les plugins et les thèmes WordPress. Vous pouvez maintenant simplement aller à la page Plugins et activer les mises à jour automatiques pour tout plugin WordPress que vous avez installé sur votre site. Vous pouvez également faire la même chose pour les thèmes WordPress. Il suffit d’aller à la page Apparence « Thèmes et cliquez sur un thème pour le sélectionner. Dans la fenêtre contextuelle présentation du thème, vous trouverez l’option permettant d’activer les mises à jour automatiques pour ce thème.

Cette fonctionnalité était déjà disponible dans WordPress, mais vous deviez modifier la configuration de WordPress ou utiliser un plugin tiers pour gérer les mises à jour automatiques. Avec WordPress 5.5, il est beaucoup plus facile de s’assurer que vos sites Web sont toujours en cours d’exécution sur le dernier code.

 

Mettre à jour les plugins en téléchargeant une nouvelle version

Normalement, vous mettez à jour les plugins WordPress avec des mises à jour automatiques ou en cliquant sur la notification de mise à jour. Cependant, vous devrez parfois mettre à jour un plugin manuellement. Dans ce cas, votre seule option était d’utiliser un client FTP pour télécharger la nouvelle version. WordPress 5.5 a corrigé ce problème et maintenant vous pouvez simplement aller aux Plugins Ajouter une nouvelle page et télécharger la nouvelle version comme vous le feriez télécharger un nouveau fichier zip plugin.

WordPress détectera automatiquement que vous avez déjà ce plugin installé et le nouveau fichier contient une version différente. Il vous permettra ensuite de « remplacer la version actuelle par la version téléchargée ».

 

Vous pouvez faire la même chose pour les thèmes. Il suffit d’aller à la page Apparence « Thèmes, puis cliquez sur le bouton » Ajouter un nouveau « en haut. Après cela, cliquez sur le bouton Télécharger le thème pour télécharger votre fichier zip thème. WordPress détectera automatiquement le thème existant et vous donnera la possibilité de “remplacer le courant par la version téléchargée”.

 

Chargement lent des les images

WordPress 5.5 est toutefois un grand paresseux au niveau du chargement des images sur votre site web. Cela signifie qu’il ne chargera que les images visibles par l’utilisateur à l’écran et retardera le chargement d’autres images. WordPress en fait maintenant une fonctionnalité par défaut pour tous les sites en ajoutant l’attribut “loading” à la balise img. Cet attribut est pris en charge par tous les navigateurs Web modernes (sauf Safari).

Cela améliore considérablement la vitesse et les performances de votre site web. C’est également bon pour les sociétés d’hébergement WordPress, les FAI et l’ensemble des interwebs.

WordPress alimente plus de 35 % de tous les sites Web sur internet cette amélioration majeure de la vitesse permettra d’économiser beaucoup de bande passante, de ressources serveur et d’électricité.

 

Les sitemaps XML par défaut dans WordPress

WordPress 5.5 va maintenant publier automatiquement des sitemaps XML pour votre site web. Un sitemap XML est un fichier qui répertorie tout le contenu de votre site Web au format XML. Cela aide les moteurs de recherche comme Google à découvrir et indexer facilement votre contenu. Les Sitemaps sont une partie cruciale du référencement WordPress et cette fonctionnalité aiderait de nombreux débutants qui ne suivent pas les meilleures pratiques de référencement.

Cependant, les Sitemaps XML WordPress par défaut sont assez limitées dans les fonctionnalités et les fonctionnalités. C’est pourquoi les deux meilleurs plugins SEO WordPress, All in One SEO et Yoast SEO continueront à fournir leurs propres sitemaps XML. Si vous utilisez déjà un plugin SEO ou un plugin Sitemaps, vous n’avez rien à faire. Ces plugins désactiveront automatiquement les sitemaps XML WordPress par défaut.

 

Sous le capot des changements dans WordPress 5.5

Les thèmes WordPress utilisant get_custom_logo() ou the_custom_logo () n’ajouteront pas de lien vers la page d’accueil lorsque la page d’accueil est affichée. Les développeurs de thèmes peuvent maintenant passer des arguments entre les fichiers de modèle. Les développeurs peuvent maintenant définir des termes par défaut pour les taxonomies personnalisées. WordPress 5.5 inclut des bibliothèques externes mises à jour comme phpMailer, SimplePie, Twemoji, et plus encore.

Les développeurs peuvent contrôler les options de mise à jour automatique en les désactivant, en les activant ou en les bloquant sélectivement pour des plugins ou des thèmes spécifiques.

 

Dashicons sera mis à jour et comprendra 65 nouvelles icônes

WordPress 5.5 viendra avec la possibilité de rechercher plus efficacement les problèmes de compatibilité PHP. Nous espérons que cet article vous a aidé à apprendre ce qui est nouveau dans WordPress 5.5. Nous sommes particulièrement enthousiasmés par le chargement paresseux des images et les changements d’éditeur de blocs. Quelle est votre fonctionnalité préférée dans WordPress 5.5 ?

La traduction de newsletter et emailings est un excellent moyen de toucher encore plus de prospects. De plus, c’est également un moyen de générer plus de trafic, en visant une cible plus internationale.

Traduction de newsletters : pourquoi c’est important ?

Le client est roi, c’est connu. Et quelle meilleure façon de prouver à votre cible qu’elle compte, qu’en traduisant votre contenu pour le rendre plus accessible ? Vos leads auront plus de chances d’être fidélisés si vous les incluez dans l’intégralité de votre stratégie de contenus. Et cela s’étend donc aux newsletters et emailings. En effet, c’est l’entreprise qui doit s’adapter à ses clients potentiels et non l’inverse.

Si vos clients ne comprennent pas ce que vous leur envoyez, vous n’atteindrez pas vos objectifs.  

Les newsletters et emailings envoyés dans une langue qui n’est pas comprise par votre cible vous fait perdre en crédibilité. Vous pourriez même vous retrouver avec un certain nombre de désinscriptions. Ainsi, la traduction de newsletters reste un excellent moyen de fidéliser ses prospects. Ne faites pas l’erreur de créer une barrière entre vos prospects et vous. Cette communication inclusive ne peut qu’être bénéfique dans votre stratégie marketing.

Optez pour une traduction multilingue

Toutefois, quand on parle de traduction de newsletters, l’anglais ne suffit plus. En effet, à moins que votre cible soit anglophone, vous devrez vous assurer de traduire votre contenu dans la langue appropriée. Il s’agit là encore d’adapter votre stratégie à votre cible : si celle-ci est hispanophone par exemple, lui envoyer vos emailings et newsletters en anglais n’aura pas le même effet que si vous privilégiez sa langue maternelle. Ainsi, si vous visez plusieurs marchés qui ne parlent pas la même langue, privilégiez une traduction multilingue. Vous démontrerez ainsi l’intérêt que vous portez à vos leads.

Faites appel à de vrais professionnels

Il est certainement tentant d’avoir recours à des traducteurs automatiques gratuits pour faire quelques économies. Mais gardez en tête qu’il n’y a rien de pire que de présenter une mauvaise traduction à des clients potentiels. Au lieu de convertir vos leads, vous risquez plutôt de les faire fuir. En effet, vous perdrez non seulement en crédibilité, mais cela nuira à votre image de marque. N’hésitez donc pas à faire appel à des professionnels, vous en sortirez gagnants.

Démarquez-vous avec une touche culturelle

Apporter une touche culturelle à vos emailings et vos newsletters serait également un avantage considérable ! Allant au-delà de la simple traduction, cela démontrera un intérêt réel de votre entreprise pour sa cible. S’il y a des évènements spéciaux dans l’année qu’il serait nécessaire de marquer, ou peut-être des expressions locales, utilisées sur tel marché, utilisez-les à bon escient. Toutefois, là encore, il serait préférable de faire appel à un spécialiste. Une erreur de traduction serait d’autant plus délicate dans cette situation.

Pensez à localiser vos contenus

Enfin, soignez la localisation de vos contenus. Ainsi, il pourrait être nécessaire de changer la devise, de faire appel à des influenceurs locaux, publier un guide des tailles, partager vos contenus sur les médias les plus utilisés dans le marché cible même si ceux-ci ne sont pas les plus connus par chez vous.

Nouvelle année, nouvelles opportunités ? Même s’il est parfois difficile de s’en tenir à ses bonnes résolutions, il n’est jamais trop tard pour s’y mettre. Et si 2020 était l’année où vous parvenez enfin à atteindre vos objectifs ? Pour cela, il y a bien quelques astuces.

Repérer les opportunités de croissance

Une bonne façon de booster votre entreprise en 2020 serait d’identifier vos meilleures opportunités de croissance. Et si une de vos résolutions est d’obtenir de nouveaux clients ou générer de nouvelles sources de revenus, n’hésitez pas à tester de nouvelles stratégies. Un auto entrepreneur pourrait tester la façon dont son produit se vend lors d’événements ou de salons professionnels. Ce serait une bonne occasion d’obtenir de précieux feedbacks pour améliorer son produit.

Des formations pour approfondir ses connaissances

Utilisez les nouvelles technologies et les différents outils existants pour vous perfectionner. En tant qu’auto entrepreneur, vous risquez de vous retrouver à la traine face aux grandes entreprises. La concurrence devient plus rude donc il faut rester à l’affut des dernières tendances. Les formations sont de plus en plus accessibles, et il est même possible d’en trouver en ligne.

Auto entrepreneur, vous êtes le capitaine du navire

En tant qu’auto entrepreneur, vous êtes le capitaine du navire. Savoir gérer son temps est donc essentiel pour ne pas se retrouver submergé. Prenez la résolution de vous imposer une discipline de fer. En se concentrant sur l’essentiel et en utilisant les bons outils, vous pourrez devenir le plus productif possible. Applications de gestion de planning, réseau social d’entreprise, CRM base de données, ou encore documents partagés pour collaborer avec d’éventuels prestataires. À l’ère de la transformation digitale, il est indispensable pour un auto entrepreneur de se doter de ces outils. C’est la clé pour générer des leads, optimiser sa relation client et booster ses conversions !

Anticiper les pics d’activité de l’année

Une nouvelle année qui commence, c’est toujours l’occasion de repartir sur de bonnes bases. Mieux préparé, vous pourrez anticiper en vous basant sur l’historique de l’année précédente. En effet, elle vous permettra d’estimer les volumes de contacts attendus sur les 6 premiers mois de l’année en réalisant un plan de l’activité. Organisez un rétro-planning détaillé. Lors du pic d’activité, tenez un rapport régulier pour surveiller l’évolution de votre activité.

Travaillez votre visibilité

Ne sous-estimez pas le pouvoir de la viralité sur les réseaux sociaux ! Pour augmenter les chances de réussite de votre entreprise, il est essentiel d’être visible. Soignez votre contenu, s’il est original et accrocheur, vous n’aurez aucun mal à toucher de nouvelles cibles. De plus, site web, réseaux sociaux et blog sont autant de canaux de communication à exploiter pour gagner en visibilité. Travaillez donc sur votre identité visuelle et votre branding en 2020.

Soyez plus accessibles, exploitez vos opportunités de networking

Enfin, exploitez toutes les opportunités de networking. Les réseaux d’entrepreneurs de votre ville ou de votre pays seraient un bon début. Rencontrez d’autres entrepreneurs, leurs connaissances et leurs expériences pourraient vous apporter des pistes pour booster votre propre business. Par ailleurs, lors d’événements de networking, vous pouvez rencontrer des gens et apprendre d’eux, tout en ayant accès à des partenaires et des fournisseurs potentiels que vous n’auriez pas trouvé par vous-même.

Acheter un site web est une méthode populaire pour faire des profits en ligne et une façon à la mode de devenir un E-business. Il peut être tentant de profiter des avantages d’un grand site avec peu d’effort. Cependant, c’est un peu plus compliqué qu’il n’y paraît. Avant de procéder à tout achat de site web, vous devez tenir compte de plusieurs points.

 

Commencez par un site « propre”

Achèteriez-vous une maison simplement parce que vous aimez son look ? Il en est de même pour les sites web. Ne prenez pas de décisions fondées sur la conception du site ou de la description de base. Faites vos recherches sur les atouts, le concepteur et l’histoire du site. Regardez les commentaires recueillis au cours de leur activité. Mettez-vous dans la peau d’un client potentiel à la recherche d’un produit sur le site. Si le concepteur et le propriétaire ont une mauvaise réputation auprès des clients ou en ce qui concerne leurs activités précédentes, oubliez l’investissement. En tant que débutant, il serait préférable de démarrer votre E-business avec un site qui a une assez bonne réputation.

 

Visitez le site web

Parcourez le site et posez-vous les questions suivantes :

  • Est-ce qu’il offre une expérience utilisateur optimale ?
  • À quelle vitesse se font les recherches et les commandes ?
  • Le site est-il Mobile-friendly ?
  • À quoi ressemble le domaine : est-il concis, attrayant et moderne ?

N’investissez pas vos économies dans un site Web avec une URL compliquée, une navigation complexe et un temps de chargement lent. Le référencement ne sera probablement pas génial et les quelques utilisateurs qui visiteront le site le quitteront immédiatement. Aussi, jetez un œil à l’historique des ventes et voyez si elle est cohérente et durable. Analysez les stratégies de marketing mises en place et voyez ce que vous pouvez conserver ou améliorer pour votre e-business.

 

Analysez le SEO

Quelle note obtient le site sur les moteurs de recherche ? Est-il bien placé pour les recherches pertinentes ? Vous pouvez également vérifier si le site a un blog. De nos jours, apparaître sur la première page est difficile sans publier régulièrement du contenu. Vous pouvez, par exemple, utiliser des outils pour savoir quels mots clés sont utilisés. Ensuite, n’hésitez pas à effectuer ces recherches sur Google pour vérifier sur quelle page le site apparaît. S’il n’apparait pas sur la première page, vous devrez songer à investir dans le référencement pour y remédier. Plus le site est éloigné, plus vous devrez investir.

 

Analysez les sources de revenus

Pour vous assurer que votre investissement sera rentable, voyez comment le site obtient ses revenus. Cela peut être par la vente de produits / services, Google AdSense, affiliés, abonnements, etc. Le e-business que vous cherchez à acheter devrait avoir autant de sources de revenus que possible. Autrement, vous pourriez avoir besoin de faire d’autres investissements pour créer des sources de revenus plus fiables. Si le revenu provient exclusivement de produits ou de services, assurez-vous que les ventes sont régulières. Ils devraient surtout être en phase de croissance.

 

Examinez la gestion du site internet

Selon la plateforme d’hébergement, un site web sera plus ou moins facile à maintenir, personnaliser ou optimiser. Si vous êtes débutant, travaillez aux côtés d’un professionnel ou allez sur des sites qui reposent sur des systèmes de gestion de contenu. Envisagez également de demander au vendeur un rapport d’entretien :

À quelle fréquence les mises à jour sont-elles effectuées ?

Quand était la dernière mise à jour ?

Quels sont les problèmes récurrents ?

 

Quel investissement pour un e-business ?

Il n’y a pas de prix fixe pour un site web. Cela dépendra de la performance de celui-ci. Cependant, soyez prudent. Si un vendeur vous demande beaucoup moins que la moyenne, il doit y avoir un problème. S’ils demandent un étrangement prix élevé, soit le site est très efficace ou c’est une arnaque. Pour acheter un bon site web, prenez le temps de discuter avec le vendeur et demander tous les documents à l’appui.

 

Les conseils ci-dessus devrait vous aider si vous envisagez d’acheter un site web. Cependant, assurez-vous de faire une recherche approfondie et de demander l’aide de professionnels à faire un investissement sûr.

Une forte identité de marque est souvent vitale pour une entreprise, car elle influe sur son image et ses ventes. Le processus de la réalisation de l’un prend beaucoup d’efforts et de temps. Voici quelques éléments qui peuvent vous aider à évaluer la qualité de votre marque.

 

La perception de votre marque par vos collaborateurs

Vos employés doivent ainsi comprendre votre identité de marque afin de la transmettre correctement à vos clients. Ce seront en effet les meilleurs ambassadeurs de votre marque. S’ils en ont une perception différente, l’impact sur les ventes pourrait avoir des conséquences négatives. Pour vous assurer que votre équipe a une compréhension claire de votre marque, pensez à leur demander :

 

Qui est votre cible ?

Tous vos employés doivent connaître la principale cible de votre entreprise. S’ils l’ignorent, ils peuvent mettre en œuvre des stratégies inefficaces.

Quelles sont vos valeurs fondamentales ?

Même si celles-ci peuvent être expliquées de diverses façons, assurez-vous que vos collaborateurs sont le plus proche possible de votre vision.

Comment pensent-ils que la marque a évolué au cours des années ?

Votre équipe doit impérativement connaître le passé de votre entreprise. Les collaborateurs doivent également être conscients des changements récents et de l’avenir de la marque.

La perception de l’identité de votre marque par vos employés peut différer de ce que vous voulez présenter à vos clients.

 

Perception de votre marque par les clients

Demandez à vos clients compris le sens de votre marque ? Votre identité est-elle claire pour vos clients ? Pour le savoir, vous pouvez poser une autre série de questions :

Qu’est-ce qui a attiré vos clients vers votre marque ?

Cette question vous permettra de recueillir des commentaires sur votre marque. Vous pourrez alors juger de la qualité de votre marque en analysant les réponses de vos clients.

S’ils en parlent, alors c’est un très bon signe. Leur perception de votre marque est clairement positive.

Certaines choses que vous pensez importantes pour l’identité de votre marque peuvent ne pas apparaître. Dans ce cas, vous devriez retravailler les idées qui ne sont pas claires pour vos clients. Rencontrez votre équipe et passez en revue votre stratégie.

 

Comment évaluent-ils vos employés ?

Cette question peut vous aider à savoir si vos employés sont réellement en train de transmettre les valeurs de votre marque. Vos clients devraient pouvoir mettre l’accent sur des qualités comme la confiance ou l’aide.

Est-ce qu’ils seraient prêts à recommander votre marque à ceux qui les entourent ?

Vos clients devraient en fait recommander votre marque. La partie « pourquoi » de la question mettra en évidence vos forces et vos faiblesses.

 

Des outils pour évaluer votre marque

Il est aussi important d’utiliser les bons outils pour poser ces questions à vos employés et clients. Afin d’obtenir des réponses complètes et, surtout, honnêtes, essayez de trouver des outils qui respectent l’anonymat. C’est le meilleur moyen de s’assurer que les employés diront ce qu’ils pensent vraiment. Ensuite, pour recueillir les réponses de vos clients, vous pouvez également utiliser des questionnaires en ligne. Vous pouvez prévoir une publication sur les médias sociaux ou les envoyer par email après un achat. Si vous possédez un magasin physique, essayez d’utiliser des questionnaires en papier.

Google vient de publier ses conseils SEO sur la façon de survivre à leurs changements d’algorithmes. Toutefois, ce que la plupart des gens ignorent, c’est que Google ne fait pas qu’une poignée de changements d’algorithmes par an. Ils publient beaucoup plus. En effet, ils ont effectué 3200 changements d’algorithme en seulement 1 an ! Ainsi, il ne faut pas uniquement se concentrer sur une mise à jour d’algorithme que vous avez pu lire sur le web. Vous devez viser à rendre votre site compatible avec l’objectif de base de Google.

 

Changements d’algorithmes : conseils de Google aux référenceurs

Comme pour la plupart de ses annonces, Google a tendance à être vague. Toutefois, le géant du Web a mentionné que vous devriez vous concentrer sur le contenu. Ce qui est intéressant, cependant, c’est qu’ils ont fourni une liste de questions que vous devriez vous poser par rapport à votre contenu actuel et futur. Voici donc quelques questions à se poser pour survivre aux changements d’algorithmes de Google.

 

Le contenu fournit-il de l’information originale, des rapports, des recherches ou des analyses ?

Bien que Google ne pénalise pas pour le contenu dupliqué, ils sont à la recherche de contenus nouveaux et frais. Avec plus d’un milliard de blogs sur Internet, il y a beaucoup de contenu régurgité ces jours-ci.  Aussi, le contenu doit offrir une analyse perspicace ou une information intéressante afin d’en offrir plus que vos concurrents. Montez d’un cran en fournissant une analyse supplémentaire ou en tirant vos propres conclusions en utilisant des données complémentaires qui peuvent être utiles au lecteur.

 

Le titre et/ou le titre de la page fournissent-ils un résumé descriptif et utile du contenu ?

8 personnes sur 10 lisent un titre et seulement 2 personnes cliquent sur lire la suite. Ne vous focalisez pas uniquement sur les mots-clés, concentrez-vous sur l’expérience utilisateur avec vos gros titres. Si vous utilisez le clickbait, vous risquez d’avoir un taux de rebond élevé. Et si les gens reviennent à la liste SERP, cela signifie que votre contenu n’était pas à la hauteur et vous avez juste utilisé clickbait pour tromper les internautes.

 

Misez sur la popularité de votre marque

Eric Schmidt, l’ancien PDG de Google, explique que les marques sont la solution. Google préfère les marques de classement, donc ne priorisez pas le référencement. Concentrez-vous d’abord sur votre utilisateur. Assurez-vous qu’il aime votre contenu, votre produit et votre service. Par ailleurs, si vous êtes juste en train de créer du contenu à la chaine, vos lecteurs s’en rendront compte. La meilleure façon de vous positionner en tant qu’expert est d’utiliser les données et de citer vos sources. En outre, assurez-vous d’avoir votre nom sur la page et même un lien vers votre bio.

 

L’importance de la présentation

Tandis que les changements d’algorithmes se mettent en place, vérifiez les fautes de grammaire et d’orthographe dans votre contenu. Assurez-vous également qu’il est facile à lire. Prenez le temps de vérifier que le contenu que vous publiez sur le web est soigné. Des graphiques personnalisés et des vidéos, en passant par les images et podcasts, l’expérience globale doit être réussie. Il ne suffit pas d’écrire du bon contenu, comme tout le monde le fait de nos jours. Google veut des pages individuelles pour répondre pleinement aux questions des internautes.

 

Le contenu fournit-il une valeur substantielle dans les résultats de recherche ?

Si vous essayez de ressortir sur un mot-clé, regardez les 10 premiers résultats de la première page et assurez-vous que votre contenu est meilleur et plus complet que ce qui est déjà sur la SERP. Si vous ne créez pas quelque chose qui est de qualité supérieure, Il n’y a aucune raison pour que Google place votre site au-dessus de la concurrence.

Il est également important de comprendre que les moteurs de recherche comme Google ne comprennent pas le contenu comme le font les êtres humains.

Développer son entreprise à l’étranger semble simple grâce à Internet. Toutefois, l’internationalisation peut échouer sans une bonne étude préalable de la concurrence, du marché et/ou des codes culturels.

Les activités numériques continuent de prendre de l’ampleur à l’échelle internationale, en partie grâce aux facilités qu’Internet offre aux entrepreneurs. Il est facile de prendre pour acquis avantages de la technologie. En effet, le Web vous permet de créer une activité avec la perspective de la développer au niveau international, le tout sans quitter la maison. Toutefois, cela ne signifie pas que c’est facile. Pour viser l’expansion à l’échelle internationale, vous devrez accroître votre expertise et multiplier les collaborations. Par conséquent, rester à la maison et se détendre n’est pas une véritable option. Voici quelques étapes clés à suivre lorsque vous prévoyez lancer votre entreprise à l’étranger.

Analyser les performances de votre entreprise sur le marché local

Avant d’envisager l’expansion de votre entreprise à l’échelle internationale, vous devez effectuer une étude sur ses performances actuelles. Les clients locaux sont-ils satisfaits des services offerts ? Votre entreprise connaît-elle du succès au niveau local ? Si les réponses sont positives, vous devez essayer de comprendre ce qui rend votre produit/service attrayant pour les consommateurs.

Si vous ne connaissez pas le marché local ou le comportement de vos clients, vous pouvez leur demander directement. Mettez en place un formulaire de rétroaction sur votre site web, envoyez un courriel à vos clients avec des questions ou effectuez un sondage de satisfaction. Les renseignements que vous recueillez vous permettront de déterminer ce qui rend votre produit attrayant pour vos consommateurs. Ces données seront cruciales lorsque vous commencerez à travailler sur l’internationalisation.

Comprendre les attentes du marché étranger cible

Votre produit peut être le meilleur et le plus beau de son marché local. Il est quand possible que cela ne fonctionne pas du tout dans une nouvelle zone géographique. Divers entrepreneurs sont confrontés à ce problème lorsqu’ils tentent d’étendre leur activité à l’étranger sans effectuer de recherche préalable.

Il est plus facile de déterminer l’état de préparation du marché étranger cible pour accepter votre produit après avoir étudié ses demandes. Il est également utile de déterminer si la concurrence est déjà établie et puissante ou non.

Soyez patient et prenez votre temps pour déterminer les facteurs ci-dessus au lieu de vous précipiter en territoire inconnu. Pour éviter de perdre votre temps et vos efforts dans une aventure d’entreprise étrangère ratée, étudiez attentivement le marché et préparez un plan viable.

Assurez-vous que votre entreprise s’adapte

Observer le marché et le comprendre permettra également à votre entreprise de s’adapter à ses variantes. L’adaptation est nécessaire pour réussir l’intégration de votre entreprise dans son nouveau marché. Qu’il s’agisse de langues, de symbolisme, de couleurs ou de messages à véhiculer, certaines cultures ne sont pas bien acceptées. Comme elles, votre entreprise doit viser à se fondre dans le moule culturel du marché de destination.

Les recherches préalables que vous effectuez amélioreront votre adaptabilité. Vous serez en mesure de fusionner avec la culture et offrir quelque chose de nouveau sur le marché. C’est l’une des formules de succès parfaitement calibrées à un déploiement international.

 

La croissance internationale est l’une des étapes les plus excitantes et les plus compliquées de la vie d’une entreprise. Il peut ouvrir le marché et le nombre des consommateurs au sein du réseau d’entreprise. Elle peut aussi être catastrophique pour le développement si elle est mal gérée. Prenez le temps d’analyser et de comprendre le nouveau marché, ses codes culturels, sa concurrence et ses consommateurs. Comme indiqué ci-dessus, votre produit peut être le meilleur localement, mais il doit s’adapter pour réussir à l’échelle internationale.

Les hashtags sont partout, sur Twitter, Facebook, Instagram, et même dans les stories. Ils sont donc devenus indispensables dans votre stratégie marketing. En effet, pour être visible, il vaut mieux songer à utiliser des hashtags. Mais attention ! Pas n’importe lesquels. Dans ce cas, comment trouver les bons termes pour ressortir dans les résultats de recherche ? Suivez-nous ! #OnVaVousExpliquer.

Hashtags : l’origine

En référencement, un hashtag, ou mot-dièse est un mot-clé cliquable. Ce petit symbole, accolé à un ou plusieurs mots, a été d’abord utilisé sur Twitter à partir de 2009. L’idée était de rediriger vers une page de résultats de son moteur de recherche recensant tous les tweets contenant le hashtag. Quelques années plus tard, soit en 2013, Zuckerberg décide de surfer sur la tendance en intégrant cette fonctionnalité à sa plateforme Facebook. D’autres ont suivi, et depuis, ce petit symbole est devenu incontournable sur les réseaux sociaux, surtout sur des plateformes comme Instagram. D’ailleurs, il est également très utilisé pour lancer des tendances ou attirer l’attention sur un sujet sensible ou d’actualité.

Augmentez votre portée sur les réseaux sociaux

Ainsi, si vous souhaitez augmenter la portée de votre message sur les réseaux sociaux, il est fortement recommandé de miser sur les bons hashtags. Ces petits symboles pourraient vous permettre d’avoir de nouveaux abonnés sur vos pages, d’être « vus » par un plus grand nombre de prospects et de mieux promouvoir vos produits et services. Pour cela, il est important de connaitre les hashtags les plus pertinents selon vos besoins.

Twitter : la caverne d’Ali Baba du hashtag

Tout d’abord, l’incontournable Twitter. À l’origine même de l’utilisation des hashtags, cette plateforme pourrait vous aider à déterminer les tendances rapidement. Quand vous vous connectez, pensez à consulter la section « Tendances pour vous ». Vous y trouverez à tous les coups les sujets qui font le buzz et cela vous guidera dans vos choix de hashtags. Par ailleurs, cette section peut même s’avérer être une excellente source pour trouver des sujets d’actualité.  En effet, on y trouve les termes les plus recherchés, les plus populaires, ceux qui font débat et créent le buzz. Pensez toutefois à chercher ceux en rapport avec votre domaine d’activité.

Où trouver les bons mots-clés ?

Même si on connait bien son produit, il peut s’avérer difficile de trouver les bons mots-clés pour ressortir parmi les premiers résultats de recherche. Si vous avez le syndrome de la feuille blanche, il existe des outils pour vous aider. TagsFinder, par exemple, est l’outil parfait pour Instagram ou même Pinterest. D’ailleurs, il faut savoir qu’un minimum de 10 hashtags est recommandé pour augmenter sa visibilité. Cet outil pourra donc vous aider à diversifier vos mots-clés et en trouver de nouveaux selon vos besoins.

Trouver les bons hashtags grâce à une application

Il existe bien entendu d’autres plateformes qui vous donnent un coup de pouce pour trouver des hashtags. On pense notamment à HSHTG, une application pour iPhone et iPad qui fonctionne comme TagsFinder. Ainsi, il suffit d’indiquer 2 ou 3 hashtags et l’appli complète la liste avec des termes liés. Parfait pour publier directement depuis son smartphone. Par ailleurs, vous pouvez jeter un œil à hashtags.org, qui recense en temps réel les termes populaires et ceux qui sont sur le déclin. C’est aussi un bon moyen de cibler les mots-clés en rapport avec votre secteur d’activité, ainsi que le nombre de fois où ces hashtags sont publiés par heure.

 

Bien entendu, il y a un nombre infini d’outils et de sites pour trouver les meilleurs hashtags : BigBangram, Talkwalker, TagMentor, RiteTag, Ingramer, entre autres. N’hésitez pas à en consulter plusieurs pour trouver les termes populaires en relation directe avec votre marque, vos produits et surtout votre cible. Plus vous êtes précis, plus vous serez visible auprès de vos futurs prospects.