Depuis la crise sanitaire, pas moins de 5,2 millions de personnes se sont retrouvées en télétravail. Cette situation, qui n’est pas habituelle pour tout le monde, a forcé les entreprises à revoir les codes et à s‘adapter à une toute nouvelle dynamique. Ce nouveau modèle est-il bien parti pour rester ? Le Coronavirus aura-t-il signé la mort du modèle open space ?

 

[bc_random_banner category=default]

 

Fin du confinement = retour de l’open space ?

Alors que le confinement touche bientôt à sa fin dans un grand nombre de pays, la reprise du boulot est imminente. Certains ont d’ailleurs déjà repris leurs postes, en respectant certaines mesures d’hygiène et de distanciation. Mais qu’en est-il du travail en open space ? Maintenant que plusieurs entreprises ont goûté aux joies du télétravail, l’open space sera-t-il mort et enterré ? En effet, une fois installé dans la routine du télétravail, le retour au « bureau » peut s’avérer quelque peu difficile.

 

La communication en Télétravail Vs Open Space

On pourrait penser que la communication entre les collaborateurs est meilleure en open space, car tout le monde est déjà présent sur le lieu de travail. En télétravail, on parle souvent d’isolement et de solitude. Toutefois, qu’en est-il réellement ? Et si la communication était finalement bien plus efficace à distance ? En effet, il a été prouvé que les collaborateurs se parlent beaucoup moins en open space. D’ailleurs, il y a quelques années plusieurs études ont été réalisées pour mesurer le bien-être des salariés en open space. En 2018, deux professeurs de l’Université de Harvard ont révélé que même en open space, les discussions se font davantage à travers des supports électroniques qu’en face-à-face.

 

Le début de la fin pour l’open space ?

Il faut savoir que le télétravail commençait déjà à prendre de l’ampleur, séduisant les entreprises grâce à ses nombreux atouts. Toutefois, la pandémie a joué un rôle majeur dans l’accélération de ce processus. En effet, face à la crise, les entreprises se sont vues forcées de revoir leur mode de travail. Réduction de coûts, communication plus efficace et flexibilité sont sans doute les arguments majeurs en faveur du travail à distance. Serait-ce donc le début de la fin pour l’open space.

 

Quid de l’isolement des travailleurs ?

Même si le télétravail présente un nombre infini d’avantages, il ne fait pas l’unanimité. En effet, plusieurs experts déplorent le fait que le télétravail favorise l’isolement des collaborateurs. De plus, ce mode de travail pourrait entrainer une diminution drastique du travail collectif, qui sert avant tout à resserrer les liens entre les collaborateurs. Sans oublier le sens d’appartenance qui risque d’en souffrir quand on est en pyjama devant son ordinateur portable. Travailler à domicile réduit dangereusement la barrière entre la vie professionnelle et personnelle. Est-ce que la rentabilité éventuelle de ce mode de travail suffirait donc à abandonner complètement l’open space ?

 

Parce que l’open space n’a pas que des mauvais côtés

Comme on le disait plus haut, le fait de se retrouver dans les mêmes locaux pourrait contribuer à renforcer l’esprit d’équipe. Entre les sessions de brainstorming ou tout simplement la pause-café qui permet d’échanger avec un collègue, le télétravail pourrait donner un sentiment de grande solitude à côté. D’ailleurs, les échanges d’idées, surtout quand on est dans le domaine créatif, se font plus naturellement quand on se trouve dans le même espace physique. Par ailleurs, un autre point fort de l’open space est la possibilité de juger plus facilement si un collaborateur a un souci. En ayant une vision globale, un manager peut plus aisément mesurer l’ambiance générale de l’équipe également. Cela permet de mieux répartir la charge de travail.

En effet, en télétravail, personne ne verra si vous croulez sous une pile de dossiers ou si vous avez du mal à vous en sortir avec une tâche en particulier.

 

Repenser notre rapport au travail

Cette crise de Coronavirus a forcé les entreprises et les employés à repenser leur rapport au travail. Maintenant qu’ils ont goûté au télétravail, les salariés ne voudront sans doute plus se rendre dans un bureau. Du côté des chefs d’entreprise, cela pourrait représenter des économies considérables en termes de locaux et de ressources. De plus, patrons comme employés, personne n’a hâte de se retrouver à nouveau dans les embouteillages ou de se réveiller à l’aube pour arriver à l’heure au bureau. Verrons-nous donc un consensus prendre naissance en faveur du télétravail ?

 

Télétravail : les bonnes pratiques

Plusieurs solutions technologiques existent déjà et certaines sont indispensables pour le bon fonctionnement du télétravail en entreprise. Tandis que d’autres permettent d’en faciliter la pratique et amènent du confort aux collaborateurs pour une meilleure réussite dans cette nouvelle organisation de travail. Les entreprises peuvent : mettre en place un VPN, donner l’accès à un Webmail, développer une messagerie instantanée, mettre à disposition des outils de communications asynchrones, profiter du softphone, s’appuyer sur le travail collaboratif, migrer des logiciels en mode SaaS, ou encore créer des réunions virtuelles avec la webconférence.

 

Maintenir les liens sociaux avec ses collègues

Néanmoins, outre le fait que des réunions de travail sont plus efficaces quand les personnes concernées sont physiquement présentes, il est également important de maintenir des liens. Cela renforce la convivialité et permet de maintenir des liens sociaux. Cela a toute son importance en ce qui concerne la motivation des employés. Ainsi, même si le travail au bureau n’a jamais remporté tous les suffrages, il serait peu probable que le modèle soit définitivement enterré.

Digitaliser son business – une opportunité à saisir

Enfin, un nouveau mode de travail signifie aussi qu’il y a des opportunités à saisir si vous êtes un fournisseur B2B dans une industrie qui a été lente à s’adapter au marketing numérique. L’adaptabilité est un facteur clé de la résilience. Si vous avez pour habitude de sortir et de rencontrer de nouveaux clients en face-à-face avant de faire des affaires, l’adaptation peut signifier l’ouverture de nouveaux canaux sur le web ou les plates-formes de médias sociaux. Dans les mois à venir, les clients potentiels vont être moins ouverts à l’idée de vous laisser passer la porte et leur serrer la main – et personne n’a vraiment aucune idée de combien de temps cela va durer et si cela conduira à un changement à long terme.

Il n’y a malheureusement pas de solution parfaite (du moins pour le moment), mais pour la cohésion d’équipe et le bien être des salariés, aujourd’hui la moins mauvaise des solutions sera celle issue de longues discussions entre les salariés, leurs représentants et le médecin de travail. Les entreprises ont intérêt à coconstruire avec les collaborateurs.

 

Et si on profitait du confinement pour se faire une séance cinéma ? D’ailleurs, il y a certaines leçons à tirer du 7e art, que l’on soit une start-up, TPE, PME ou autre type d’entreprise. Voici donc une liste de films à voir pour trouver l’inspiration et faire décoller son business. Sortez le pop-corn et installez-vous bien confortablement. Silence, ça tourne !

Profiter du confinement pour tirer des leçons d’entreprise

Quelles leçons les entreprises peuvent-elles tirer du cinéma ? Certains films tels que Le Loup de Wall Street ou encore Les Tontons Flingueurs pourraient en apprendre bien plus qu’on ne le pense aux entrepreneurs. Voici une petite liste de films pour faire passer le temps pendant le confinement, tout en tirant des leçons pour son entreprise :

La loi du marché avec Vincent Lindon

Quand un quinquagénaire se retrouve au bord du gouffre, il commence un nouveau travail d’agent de sécurité dans la grande distribution. Chômage, travail précaire, défiance des employés vis à vis de la direction, il montre les différentes facettes du monde de l’emploi.

Le Fondateur – la réussite à tout prix ?

Un vendeur lambda qui devient milliardaire grâce à sa recette de burger…mais ce n’est pas aussi simple. Si vous avez toujours voulu connaitre le secret de réussite du géant du hamburger, c’est le film à voir durant la crise sanitaire.  

À la Recherche du Bonheur – inspiré d’une histoire vraie

Inspiré de l’histoire vraie de Chris Gardner, c’est de loin l’un des plus beaux films de Will Smith. Mais au-delà du côté émotionnel, A la Recherche du Bonheur est également une véritable inspiration pour les entrepreneurs : détermination, persévérance et surtout résilience. Des leçons à retenir quand on se lance dans l’entrepreneuriat.

Le Loup de Wall Street – une référence pour les entrepreneurs

Gravir les échelons grâce à la persuasion et beaucoup de détermination, voilà un film qui devrait beaucoup inspirer ceux qui veulent atteindre des sommets. Ce film est un véritable coup de fouet pour ceux dont l’objectif est de devenir le meilleur dans leur cœur de métier.  

Les Tontons Flingueurs – film culte

Parce qu’un un chef d’entreprise mi-truand, mi-brillant peut aussi servir de modèle de réussite. Et si on profitait donc du confinement pour prendre des notes tout en passant un excellent moment devant ce grand classique du cinéma ? On ne s’en lasse pas !

The Social Network et Jobs – success stories de jeunes entrepreneurs

Zuckerberg et Jobs ont certainement beaucoup de leçons à apprendre aux entrepreneurs. D’un côté, Facebook, 2,1 milliards d’abonnés, un chiffre d’affaires estimé à 266 millions d’euros. Fondé par un jeune entrepreneur de tout juste 20 ans, dont la fortune personnelle est aujourd’hui estimée à 74,1 milliards de dollars américains. De l’autre, Apple, véritable empire avec un chiffre d’affaires à 260 174 000 000 de dollar américain. L’entreprise a vu le jour dans le garage de la maison d’enfance de Steve Jobs alors que ce dernier est âgé de 21 ans.

Citizen Kane – le succès fait-il le bonheur ?

Parce qu’il est aussi important de se rappeler que le succès de son entreprise n’est pas tout. Suivez donc l’histoire de Charles Foster Kane, un magnat de la presse vaguement inspiré de William Randolph Hearst et découvrez sa quête de fortune et de pouvoir. Pour se rappeler le sens de la vie et ce qui compte vraiment, au-delà du succès, c’est le film à voir !

Un fauteuil pour deux – Trader vs SDF

Tout part d’un pari fou, voire insensé : Billy Ray Valentine, SDF, est-il capable de prendre la place de Louis Winthorpe III, en tant que directeur des investissements chez Duke & Duke. Une vision sur le monde de la finance à découvrir ou redécouvrir.

Thank you for smoking – défendre l’indéfendable

« Quand on a de bons arguments, on a toujours raison ». C’est une façon de voir les choses, mais surtout une façon peu conventionnelle d’aborder le marketing. Criant de cynisme, le film met toutefois le doigt sur l’efficacité d’une bonne campagne marketing et des lobbies.

Au cours des prochains mois, les entreprises vont plus que jamais devoir accélérer leur transformation numérique. Sans paraître trop alarmiste, dans de nombreux cas, ce sera le facteur décisif pour savoir s’ils traverseront ou pas les moments difficiles à venir. La disparition sans précédent, presque totale, de toutes les chaînes liées aux événements en direct et aux conférences, et les barrières croissantes sur les affaires en face-à-face, posent un énorme défi. La clé de la résilience est le développement de contingences continues pour atténuer cette perte.

80 % du chiffre d’affaires axé sur les offres numériques

Aujourd’hui, avec 80 pour cent de la croissance du chiffre d’affaires axée sur les offres et les opérations numériques d’ici 2022, les dirigeants informatiques devraient continuer à transformer leurs modèles d’exploitation. Les entreprises qui continuent d’investir dans leur stratégie numérique, tout en équilibrant les efforts à court terme avec des mesures à long terme, sortiront plus compétitives de cette pandémie. Le Covid-19 a facilité l’émergence de certaines innovations, telles que le virtual tech bar mis en place par Milind Wagle, CIO D’Equinix, pour s’assurer qu’il puisse soutenir 10 000 employés.

Quand le bouche-à-oreille ne fonctionne plus

Les entreprises B2B s’appuient en particulier sur le circuit annuel des salons et expositions pour tisser des liens avec leurs clients. Dans les industries qui ne sont pas natives du numérique, elles peuvent également être moins sophistiquées dans leurs stratégies de croissance numérique et de relations avec la clientèle. Pour les petites entreprises en particulier, habituées à acquérir des nouveaux clients par le bouche-à-oreille ou sur la force d’une réputation durement acquise, leur perte est un choc.

La transformation numérique comme fer de lance

Les grandes entreprises se retrouvent également dans la position d’avoir potentiellement perdu des millions à cause d’événements annulés. Ils ne récupéreront pas les heures de temps et les dépenses consacrées aux préparatifs de cette année, mais l’assurance et les politiques d’annulation flexibles leur laisseront un budget marketing à réaffecter. Le numérique est donc susceptible d’être le grand gagnant, et les entreprises – y compris celles qui n’ont peut-être même pas une page Facebook -devront passer au marketing social et de contenu, ainsi qu’au référencement et aux campagnes dirigées par les influenceurs.

Digitaliser son business – une opportunité à saisir

Bien sûr, cela signifie qu’il y a des opportunités à saisir si vous êtes un fournisseur B2B dans une industrie qui a été lente à s’adapter au marketing numérique. L’adaptabilité est un facteur clé de la résilience. Si vous avez pour habitude de sortir et de rencontrer de nouveaux clients en face-à-face avant de faire des affaires, l’adaptation peut signifier l’ouverture de nouveaux canaux sur le web ou les plates-formes de médias sociaux. Dans les mois à venir, les clients potentiels vont être moins ouverts à l’idée de vous laisser passer la porte et leur serrer la main – et personne n’a vraiment aucune idée de combien de temps cela va durer et si cela conduira à un changement à long terme.

Référencement et influenceurs au secours des entreprises

Avec l’augmentation du travail à distance et une approche collaborative, les entreprises se tournent vers les canaux numériques et adoptent la transformation numérique. Au cours des dernières semaines, il y a eu un véritable pic des entreprises souhaitant créer ou mettre à jour des sites Web, lancer de nouveaux canaux de commerce électronique et créer des campagnes de médias sociaux axées sur les travailleurs à domicile. L’accent a également été mis sur la contribution des influenceurs et le référencement pour atteindre de nouvelles cibles.

Développer sa stratégie numérique pendant le confinement

Être confiné à la maison, ou pour certains au bureau, plutôt que sur la route lors de visites de vente ou lors d’événements, signifie que les spécialistes du marketing ont plus de temps pour développer des stratégies numériques. Cela signifie trouver où vos clients peuvent être en ligne, et comment différentes approches et tactiques pourraient avoir un impact sur votre succès. Si votre organisation avait auparavant déployé des efforts symboliques dans les canaux numériques, il est maintenant temps de les revoir. Cela pourrait être aussi simple que de rafraîchir votre site web et vos pages de réseaux sociaux ou d’adopter une approche plus innovante.

Une stratégie Cloud-first

La crise du coronavirus n’est rien sinon un argument de vente pour une stratégie dite « cloud-first », une autre cheville ouvrière de l’entreprise numérique. Les entreprises axées sur le Cloud cherchent à adopter les technologies SaaS et IaaS (infrastructure-as-a-service) avant d’envisager des solutions sur site. La mise en place d’une telle stratégie a permis à Autodesk de bien se positionner pour faire face à la pandémie, car il permet plus d’effectuer plus de tâches virtuelles. De plus, Autodesk est déjà configuré pour prendre en charge une main-d’œuvre à distance. Grâce à une infrastructure sur les ressources SaaS et cloud il peut prendre en charge le modèle partout et n’importe quand, permettant une continuité d’activité intégrée à travers une variété de situations et d’événements uniques.

Stimuler la résilience des entreprises

Bien que l’innovation numérique soit importante, le renforcement de la résilience de l’entreprise devrait également faire partie de toute transformation de l’entreprise. Les directeurs informatiques devraient se concerter avec les cadres supérieurs pour améliorer la résilience d’une manière qui s’aligne avec les objectifs de l’entreprise. Cela commence par l’activation des activités critiques dont l’organisation a besoin pour continuer à avancer-bande passante, accès VPN, etc. — à court terme. La résilience à long terme comprend l’optimisation de la prestation des services tout en réduisant les menaces et les vulnérabilités — cyber, catastrophes naturelles, pandémies et autres — pour l’entreprise.

De telles mesures, dont la plupart sont les piliers de la transformation numérique en cours, aideront les entreprises à être bien positionnées pour la nouvelle norme. Comme le coronavirus, ou COVID-19, paralyse les entreprises et la société dans le monde entier, il est urgent d’accélérer les efforts de transformation de l’entreprise. En effet, digitaliser votre business dès maintenant vous mettra en meilleure position après la pandémie. Et ce sont les experts et les DSI qui le disent.

Digital Réunion rappelle que le digital peut être une solution efficace et un formidable levier pour la continuité économique des entreprises. Dans cette optique, l’association des entreprises du numérique réunionnais a élaboré un Guide des Bonnes Pratiques pour aider les entreprises du territoire à mettre en place le télétravail.

Comme l’ont annoncé le Gouvernement et la Ministre des Outre-Mer dimanche soir, en ce temps de pandémie, la Réunion n’est pas épargnée par le Coronavirus / Covid-19 et des mesures drastiques doivent être appliquées immédiatement. En effet, il nous faut tout faire pour freiner la propagation de ce virus, sécuriser les réunionnais et assurer, malgré tout, la continuité de notre activité économique. Contactés par Digital Réunion, les opérateurs télécoms locaux se déclarent confiants et parfaitement prêts à faire face aux circonstances techniques exceptionnelles liées à cette épidémie pour nous permettre de sécuriser nos salariés via l’application en masse du télétravail.

Télétravail : les bonnes pratiques

Plusieurs solutions technologiques existent déjà et certaines sont indispensables pour le bon fonctionnement du télétravail en entreprise. Tandis que d’autres permettent d’en faciliter la pratique et amènent du confort aux collaborateurs pour une meilleure réussite dans cette nouvelle organisation de travail. Les entreprises peuvent : mettre en place un VPN, donner l’accès à un Webmail, développer une messagerie instantanée, mettre à disposition des outils de communications asynchrones, profiter du softphone, s’appuyer sur le travail collaboratif, migrer des logiciels en mode SaaS, ou encore créer des réunions virtuelles avec la webconférence.

Télétravail, la solution de continuité

Digital Réunion a envoyé ce matin à l’ensemble de ses adhérents une série de conseils pour une mise en place efficace du télétravail.

  • Faire évoluer le management de l’entreprise et resserrer les équipes autours des objectifs importants et subdiviser clairement les activités de chacun, nommer des référents, rappeler les coordonnées de tous…
  • L’actualisation du Document Unique d’évaluation des risques prévue à l’article R. 4121-2 du code du travail est nécessaire. Elle permet de prévoir les mesures de prévention et de protection adéquates.
  • Vérifier avec le DSI ou le responsable que les accès aux données sont bons pour chaque personne en télétravail, et que les matériels fonctionnent.
  • Ne pas hésiter à former soi-même les personnels qui seront en travail distant.
  • Ne pas hésiter à appeler son entreprise de service informatique avec laquelle l’entreprise travaille ou de faire appel à un professionnel indépendant
  • Mettre en place des réunions téléphoniques ou en visio pour échanger sur l’avancée de l’activité de l’entreprise. Avoir des plannings de contacts et de comptes rendus…
  • Ne pas laisser isoler les travailleurs distants en leur faisant retour des résultats de l’entreprise,
  • Ne pas « fliquer » les salariés : toutes les études démontrent que la productivité des travailleurs distants est identique et souvent supérieure que celle en poste dans l’entreprise.
  • Faire valoir les atouts de la situation : sécurité sanitaire, économie de transport…

10 outils pour faciliter la productivité

Il existe de nombreux outils qui faciliteront le télétravail des entreprises. Un descriptif de chacun d’entre eux et consultable en ligne sur le site de DIGITAL REUNION : Skype, TeamViewer, WeTransfer, Google Drive, DropBox ou OneDrive, Google docs, Les groupes privés de Facebook, WhatsApp, Slack, Atolia, Trello.

Google n’a pas perdu de temps et a décidé d’aider les entreprises à garder leurs salariés à distance et à éviter les déplacements en proposant un outil pour faciliter les échanges. Grâce à Hangouts Meet, un outil intégré aux offres G Suite et G Suite for Education, il est possible de tenir des conférences ou d’organiser des réunions à distance. Ainsi, jusqu’au 1er juillet prochain, l’outil est proposé gratuitement aux clients de la suite.

De la même manière, Stéphane Colombel, Président de DIGITAL REUNION, association des entreprises du numérique réunionnais, lance un appel aux entreprises du territoire :
« Le guide des bonnes pratiques est un premier pas, et nous vous demanderons de faire les suivants à nos côtés. En effet, en ces temps de confinement forcé, nous, entreprises du numérique devons accompagner et conseiller nos confrères des autres secteurs touchés par la crise dans la mise en place d’outils numériques collaboratifs. Comme l’a annoncé notre Secrétaire d’Etat au Numérique, Cédric O, si vous, entreprise du numérique, disposez d’outils numériques qui peuvent faciliter le travail collaboratif à distance de vos clients et des autres entreprises, merci de vous faire connaître et de mettre à disposition vos outils au plus grand nombre. »

L’intégralité du guide est consultable en ligne sur le site de DIGITAL REUNION.

Alimentant plus de 30 % de tous les sites Web existants sur Internet, WordPress a certainement parcouru un long chemin depuis sa sortie le 27 mai 2003, par Matt Mullenweg et Mike Little. WordPress continue de croître, à son rythme, mais magnifiquement.

 

WordPress – un bon choix pour atteindre ses objectifs SEO ?

Et en parlant de croissance, cette dernière décennie a vu une augmentation considérable de l’importance accordée au référencement. Afin de rendre les entreprises plus visibles, et dans une quête de rester au sommet des pages de résultats des moteurs de recherche (SERP), les particuliers et les marques s’appuient sur des plateformes de création de sites Web alimentées par le référencement. WordPress est certainement l’un des choix préférés. Mais la question est de savoir si c’est un bon choix pour atteindre les objectifs de référencement que vous essayez d’atteindre. Alors, découvrons ce que WordPress a à offrir.

 

Une optimisation qui se fait en un claquement de doigts

Ce qui fait de WordPress un excellent choix pour vos objectifs de référencement c’est sa configuration rapide. En outre, lorsque vous êtes connecté au le tableau de bord de votre site et que vous remplissez les champs SEO de l’éditeur de vos messages, vous pouvez être sûr que tout se fera plutôt rapidement. Si vous êtes nouveau sur les blogs, vous prendrez certainement votre temps pour vous habituer aux champs qui vous invitent à ajouter la « Meta description », « Tags et Catégories », « Meta Data », « Keywords », « Excerpt », etc. Une fois que vous êtes là, l’optimisation se fera véritablement en un claquement de doigts. Si vous êtes en mesure de gagner du temps là-bas, vous allez créer un meilleur contenu, ce qui est toujours un pas en avant dans votre voyage d’optimisation de contenu.

 

URL conviviale pour les moteurs de recherche

Aussi connue sous le nom permalien, l’URL choisie pour vos messages de site web est un déterminant crucial de la façon dont les moteurs de recherche percevront votre contenu.  Si votre URL contient le mot-clé cible de votre contenu, c’est certainement la cerise sur le gâteau. Avec WordPress, vous pouvez choisir de garder le permalien généré, qui est basé sur un numéro d’identification, ou vous pouvez créer votre propre URL. Juste avant de publier votre message via votre éditeur WordPress, vous pouvez choisir de personnaliser le permalien selon le résumé du message. C’est un excellent booster de référencement car les visiteurs ainsi que les moteurs de recherche seront mieux en mesure de comprendre à quoi s’attendre avant même de commencer à parcourir le contenu du post.

 

Plugins SEO super puissants

Si vous connaissez quelqu’un qui est un fanatique de WordPress, nous parions que vous les avez entendu dire combien les plugins WordPress sont impressionnants. Dans le cas du référencement, le développement est similaire. Le plugin SEO Yoast et le plugin pack SEO tout-en-un sont les leaders incontestés du marché en matière de référencement WordPress. Leurs versions premium offrent un ensemble de fonctionnalités encore plus puissantes que les versions gratuites. Voici quelques fonctionnalités incroyables offertes par les versions gratuites de chacun d’entre eux.

 

Yoast SEO

  • Écrire du contenu qui envoie du lourd
  • Offre un contrôle total sur la chapelure du site
  • Aperçu Snippet
  • Aperçu Google
  • Fonctionnalités avancées de Sitemaps XML
  • Url canonique
  • Vérification de la lisibilité

 

All-in-One SEO

  • Peaufinez vos optimisations SEO
  • Sitemap XML support
  • Image XML Sitemap pour le référencement d’image
  • Assistance Google AMP et assistance Google Analytics
  • URL Canoniques Avancées
  • Intégration SEO pour les sites de commerce électronique, y compris WooCommerce
  • Balises META automatiques

 

Optimisation servie sur un plateau généreux

Un autre avantage de WordPress en tant que facilitateur SEO c’est sa générosité lorsque vous utilisez ses plugins SEO puissants. Si vous êtes juste un débutant, vous pouvez toujours tout gérer par vous-même grâce à des directives et des tutoriels fournis. Vous pouvez consulter les constructeurs de sites web offerts par d’autres plateformes pour faire une étude comparative de la complexité des tâches impliquées. Les fonctions de plugin très descriptives vous aident à comprendre ce qui se passe où. Si vous heurtez un rocher, vous pouvez toujours vous diriger vers le Codex WordPress pour en savoir plus.

 

Fonctionnalités et plugins de partage automatique

Pour compléter vos efforts de référencement à travers le tableau de bord, vous devez vous assurer que vous commercialisez vos mises à jour de site Web bien et en temps opportun. Cela implique de partager ces mises à jour via vos canaux de médias sociaux afin que vos abonnés puissent rester en contact et avoir une idée de tout ce qui se passe avec votre site web et votre entreprise.

 

Cependant, avec l’abondance des réseaux sociaux, l’exécution manuelle de ces mises à jour peut prendre beaucoup de temps. Des plugins supplémentaires à partir du référentiel WordPress peuvent vous aider à partager automatiquement les mises à jour de votre site avec le public.

Certains de ces plugins de partage de médias sociaux sont :

  • Sassy Social Share
  • Blog2Social: Social Media Auto Post & Scheduler
  • Revive Old Posts
  • Social Auto Poster – Plugin WordPress Premium.
Auto-entrepreneurs, quelles sont vos résolutions 2020 ?

Nouvelle année, nouvelles opportunités ? Même s’il est parfois difficile de s’en tenir à ses bonnes résolutions, il n’est jamais trop tard pour s’y mettre. Et si 2020 était l’année où vous parvenez enfin à atteindre vos objectifs ? Pour cela, il y a bien quelques astuces.

Repérer les opportunités de croissance

Une bonne façon de booster votre entreprise en 2020 serait d’identifier vos meilleures opportunités de croissance. Et si une de vos résolutions est d’obtenir de nouveaux clients ou générer de nouvelles sources de revenus, n’hésitez pas à tester de nouvelles stratégies. Un auto entrepreneur pourrait tester la façon dont son produit se vend lors d’événements ou de salons professionnels. Ce serait une bonne occasion d’obtenir de précieux feedbacks pour améliorer son produit.

Des formations pour approfondir ses connaissances

Utilisez les nouvelles technologies et les différents outils existants pour vous perfectionner. En tant qu’auto entrepreneur, vous risquez de vous retrouver à la traine face aux grandes entreprises. La concurrence devient plus rude donc il faut rester à l’affut des dernières tendances. Les formations sont de plus en plus accessibles, et il est même possible d’en trouver en ligne.

Auto entrepreneur, vous êtes le capitaine du navire

En tant qu’auto entrepreneur, vous êtes le capitaine du navire. Savoir gérer son temps est donc essentiel pour ne pas se retrouver submergé. Prenez la résolution de vous imposer une discipline de fer. En se concentrant sur l’essentiel et en utilisant les bons outils, vous pourrez devenir le plus productif possible. Applications de gestion de planning, réseau social d’entreprise, CRM base de données, ou encore documents partagés pour collaborer avec d’éventuels prestataires. À l’ère de la transformation digitale, il est indispensable pour un auto entrepreneur de se doter de ces outils. C’est la clé pour générer des leads, optimiser sa relation client et booster ses conversions !

Anticiper les pics d’activité de l’année

Une nouvelle année qui commence, c’est toujours l’occasion de repartir sur de bonnes bases. Mieux préparé, vous pourrez anticiper en vous basant sur l’historique de l’année précédente. En effet, elle vous permettra d’estimer les volumes de contacts attendus sur les 6 premiers mois de l’année en réalisant un plan de l’activité. Organisez un rétro-planning détaillé. Lors du pic d’activité, tenez un rapport régulier pour surveiller l’évolution de votre activité.

Travaillez votre visibilité

Ne sous-estimez pas le pouvoir de la viralité sur les réseaux sociaux ! Pour augmenter les chances de réussite de votre entreprise, il est essentiel d’être visible. Soignez votre contenu, s’il est original et accrocheur, vous n’aurez aucun mal à toucher de nouvelles cibles. De plus, site web, réseaux sociaux et blog sont autant de canaux de communication à exploiter pour gagner en visibilité. Travaillez donc sur votre identité visuelle et votre branding en 2020.

Soyez plus accessibles, exploitez vos opportunités de networking

Enfin, exploitez toutes les opportunités de networking. Les réseaux d’entrepreneurs de votre ville ou de votre pays seraient un bon début. Rencontrez d’autres entrepreneurs, leurs connaissances et leurs expériences pourraient vous apporter des pistes pour booster votre propre business. Par ailleurs, lors d’événements de networking, vous pouvez rencontrer des gens et apprendre d’eux, tout en ayant accès à des partenaires et des fournisseurs potentiels que vous n’auriez pas trouvé par vous-même.

La communication à l'ère de l'Intelligence Artificielle

Les machines peuvent-elles nous aider à mieux nous connecter avec les autres humains ? L’Intelligence Artificielle a-t-elle changé les codes de la communication ? Qu’il s’agisse de startups ou de grandes entreprises, elles consacrent toutes une grande partie de leur budget à faire passer leur message aux consommateurs et aux autres entreprises. Pourtant, s’il ne fait aucun doute que les communications externes sont importantes, les entreprises les plus performantes sont, en fait, celles qui consacrent tout autant de temps, d’efforts et de ressources à la bonne communication interne.

 

Maintenir une communication cohérente malgré les nouveaux modes de travail

Parce que c’est très bien de projeter la bonne image vers l’extérieur, mais votre message doit être cohérent à l’intérieur. En d’autres termes, si votre mission n’est pas claire pour votre propre équipe, vous avez très peu de chance que cela sonne vrai pour ceux qui sont à l’extérieur. Bâtir une culture d’entreprise cohésive et inclusive est un défi pour toute entreprise. Toutefois, ces défis sont encore plus exacerbés à une époque où de nombreux employés travaillent à distance, souvent dans des fuseaux horaires différents.

 

De meilleurs canaux de communication grâce à l’Intelligence Artificielle

Cela peut sembler contre-intuitif, mais lorsqu’il s’agit de favoriser de meilleurs canaux de communication entre les humains, les machines peuvent être nos alliés les plus puissants. Avec des technologies telles que l’Intelligence Artificielle, il est possible de permettre une meilleure communication. Et cela, sans avoir à épuiser les ressources en consacrant les gens à maintenir ces canaux manuellement.

 

La NLP au sein des organisations

L’IA, et surtout la NLP (Natural language processing) a considérablement progressé au cours des dernières années. Elle est même devenue un outil de plus en plus sophistiqué pour discerner la syntaxe et la sémantique. Elle est d’ailleurs capable de mesurer avec plus de précision le sentiment humain et de l’exploiter de manière appropriée. Cela peut servir à établir une communication descendante au sein des organisations et favoriser une meilleure relation employeur-employé en veillant à ce que les employés reçoivent tous les messages pertinents dont ils ont besoin, que ce soit par courriel ou en soulignant leurs réalisations.

 

La NLP peut créer un cercle vertueux d’auto-apprentissage

En effet, chaque conversation, chaque interaction et chaque bonne action aide à transformer les humains et les algorithmes en une meilleure plate-forme. Les informations et les idées recueillies grâce à cette boucle de rétroaction constante sont constamment déployées dans l’optimisation dans tous les domaines au sein d’une organisation. Cela va de l’expérience utilisateur à la sensibilisation des consommateurs, de la publicité et des ressources humaines.

 

” C’est un fait bien connu que de nombreuses entreprises ne parviennent pas à transmettre les messages pertinents à leurs employés en leur donnant le sentiment d’être indésirables et de se désengager » – Gaurav Bhattacharya et Saumya Bhatnagar co-fondateurs de Involvesoft. Cette plate-forme permet aux entreprises d’améliorer l’engagement des employés grâce à l’utilisation de la NLP. Il souligne qu’aujourd’hui, il est possible pour les chatbots d’être très efficace dans l’établissement d’une connexion significative avec un employé, la compréhension de leurs forces et faiblesses.

 

Avec les bons outils, les interactions peuvent donc être transformées en engagement significatif à grande échelle. Et par la même occasion fournir une véritable mine d’informations pour les ressources humaines et les équipes de marketing. Cela améliore non seulement l’environnement de travail, mais aussi le produit. C’est gagnant-gagnant.

Acheter un site web est une méthode populaire pour faire des profits en ligne et une façon à la mode de devenir un E-business. Il peut être tentant de profiter des avantages d’un grand site avec peu d’effort. Cependant, c’est un peu plus compliqué qu’il n’y paraît. Avant de procéder à tout achat de site web, vous devez tenir compte de plusieurs points.

 

Commencez par un site « propre”

Achèteriez-vous une maison simplement parce que vous aimez son look ? Il en est de même pour les sites web. Ne prenez pas de décisions fondées sur la conception du site ou de la description de base. Faites vos recherches sur les atouts, le concepteur et l’histoire du site. Regardez les commentaires recueillis au cours de leur activité. Mettez-vous dans la peau d’un client potentiel à la recherche d’un produit sur le site. Si le concepteur et le propriétaire ont une mauvaise réputation auprès des clients ou en ce qui concerne leurs activités précédentes, oubliez l’investissement. En tant que débutant, il serait préférable de démarrer votre E-business avec un site qui a une assez bonne réputation.

 

Visitez le site web

Parcourez le site et posez-vous les questions suivantes :

  • Est-ce qu’il offre une expérience utilisateur optimale ?
  • À quelle vitesse se font les recherches et les commandes ?
  • Le site est-il Mobile-friendly ?
  • À quoi ressemble le domaine : est-il concis, attrayant et moderne ?

N’investissez pas vos économies dans un site Web avec une URL compliquée, une navigation complexe et un temps de chargement lent. Le référencement ne sera probablement pas génial et les quelques utilisateurs qui visiteront le site le quitteront immédiatement. Aussi, jetez un œil à l’historique des ventes et voyez si elle est cohérente et durable. Analysez les stratégies de marketing mises en place et voyez ce que vous pouvez conserver ou améliorer pour votre e-business.

 

Analysez le SEO

Quelle note obtient le site sur les moteurs de recherche ? Est-il bien placé pour les recherches pertinentes ? Vous pouvez également vérifier si le site a un blog. De nos jours, apparaître sur la première page est difficile sans publier régulièrement du contenu. Vous pouvez, par exemple, utiliser des outils pour savoir quels mots clés sont utilisés. Ensuite, n’hésitez pas à effectuer ces recherches sur Google pour vérifier sur quelle page le site apparaît. S’il n’apparait pas sur la première page, vous devrez songer à investir dans le référencement pour y remédier. Plus le site est éloigné, plus vous devrez investir.

 

Analysez les sources de revenus

Pour vous assurer que votre investissement sera rentable, voyez comment le site obtient ses revenus. Cela peut être par la vente de produits / services, Google AdSense, affiliés, abonnements, etc. Le e-business que vous cherchez à acheter devrait avoir autant de sources de revenus que possible. Autrement, vous pourriez avoir besoin de faire d’autres investissements pour créer des sources de revenus plus fiables. Si le revenu provient exclusivement de produits ou de services, assurez-vous que les ventes sont régulières. Ils devraient surtout être en phase de croissance.

 

Examinez la gestion du site internet

Selon la plateforme d’hébergement, un site web sera plus ou moins facile à maintenir, personnaliser ou optimiser. Si vous êtes débutant, travaillez aux côtés d’un professionnel ou allez sur des sites qui reposent sur des systèmes de gestion de contenu. Envisagez également de demander au vendeur un rapport d’entretien :

À quelle fréquence les mises à jour sont-elles effectuées ?

Quand était la dernière mise à jour ?

Quels sont les problèmes récurrents ?

 

Quel investissement pour un e-business ?

Il n’y a pas de prix fixe pour un site web. Cela dépendra de la performance de celui-ci. Cependant, soyez prudent. Si un vendeur vous demande beaucoup moins que la moyenne, il doit y avoir un problème. S’ils demandent un étrangement prix élevé, soit le site est très efficace ou c’est une arnaque. Pour acheter un bon site web, prenez le temps de discuter avec le vendeur et demander tous les documents à l’appui.

 

Les conseils ci-dessus devrait vous aider si vous envisagez d’acheter un site web. Cependant, assurez-vous de faire une recherche approfondie et de demander l’aide de professionnels à faire un investissement sûr.

L’intelligence artificielle (IA) pourrait représenter une menace pour certains travaux qui pourraient être effectués par des machines dans le futur. Toutefois, cette technologie reste très intéressante dans le domaine du recrutement et de la gestion des compétences. Dans un marché du travail en constante évolution où la formation deviendra continue, l’IA élabore de nouveaux modèles de communication pour les recruteurs et les candidats. Elle permet également aux services des ressources humaines d’accéder à de nouvelles possibilités.

Combinée à une perspective humaine, l’IA pourrait influencer positivement les processus de recrutement à l’avenir.

 

Des processus de recrutement meilleurs et plus efficaces

L’automatisation du recrutement permettra de gérer un grand nombre d’emplois et de candidatures. Par exemple, sur LinkedIn, l’algorithme IA quantifie les compétences des candidats en ce qui concerne une offre d’emploi. Ensuite, il propose une classification des candidats, en tenant compte de leur niveau, de leur formation et de leurs antécédents professionnels. Ceci est utile pour le candidat, qui peut savoir où il en est par rapport à ses concurrents. Cette fonctionnalité est également utile pour la société qui peut évaluer les applications plus rapidement.

Suite à l’intervention de l’IA, le recruteur peut utiliser pleinement son intelligence émotionnelle lors des interviews. Il peut évaluer le savoir-faire de chaque candidat, la communication non verbale, l’aisance, le leadership et/ou la proximité des valeurs de l’entreprise.

 

Apprendre tout au long de votre carrière(s)

Une autre partie de la gestion des ressources humaines dans laquelle l’Intelligence Artificielle occupe une place importante est l’évolution des carrières. La situation actuelle des carrières est très instable. La tendance est à la hausse chez les professionnels qui changent de carrière en raison d’une mauvaise orientation professionnelle. De nombreux employés sont confrontés à un état statique, alors qu’ils devraient être dans un environnement qui leur permet de grandir. L’IA sera en mesure d’aider les gens à développer leurs propres compétences, afin de construire une voie satisfaisante pour eux-mêmes. Cela sera possible grâce à des audits de compétences automatisés qui faciliteront l’autodiagnostic. Ils seront en mesure d’évaluer leur orientation ou encore d’identifier un manque de compétences afin d’accéder à de nouvelles carrières.

Les entreprises ont déjà saisi ces outils pour soutenir leurs employés dans de nouveaux emplois et ainsi développer leur employabilité. En offrant plus de possibilités de croissance à leurs employés, les entreprises peuvent s’attendre à croître en retour. Cela se produira en raison d’une amélioration constante des compétences de leurs employés au fur et à mesure qu’ils évolueront en fonction de leur carrière.

 

Vers un recrutement durable

La conscience sociale et environnementale qui accompagne la révolution numérique modifie également les modes de recrutement. Les entreprises qui adoptent des valeurs liées à la durabilité environnementale sont plus susceptibles d’attirer des employés jeunes et passionnés. La même logique s’applique à la diversité et à la croissance humaine et/ou professionnelle. À la lumière de cette réalité, il est de notre responsabilité collective et individuelle de faire partie d’un processus de recrutement durable. Pour ce faire, il faut utiliser les solutions d’IA comme moyen de faciliter l’accès. La transformation numérique du recrutement doit en effet être un catalyseur de la diversité et de l’équité dans la vie réelle.

 

La technologie numérique permet aux gens d’aller au-delà de leurs propres réseaux, de rencontrer de nouvelles personnes et de confronter divers points de vue. Ensuite, les choses peuvent aller un peu plus loin après les rencontres physiques. Dans ce contexte, des facteurs déterminants construisent la voie de chacun vers son projet professionnel durable et sa future carrière.

Open Space

Le travail en open space est de plus en plus prisé par les entreprises, surtout les PME. En effet, cette solution comporte plusieurs avantages, notamment la cohésion d’équipe et l’autonomie des collaborateurs. Toutefois, elle présente également un certain nombre d’inconvénients. Voyons cela plus en détails.

 

Qu’est-ce qu’un open space ?

Le travail en open space est avant tout un symbole de modernité. Ce modèle, de plus en plus convoité par les entreprises émergentes, connait une véritable émergence depuis le début du XXIe siècle. Dans les grandes lignes, il s’agit d’un espace commun où les collaborateurs se retrouvent à travailler sans cloisons.

 

Open space et coworking

Chez les entrepreneurs, on retrouve le jumeau caché de l’open space, le coworking. Un grand nombre de startups ont d’ailleurs adopté cette pratique car on y retrouve les mêmes avantages. Ainsi, dans les deux cas, travailler dans un espace décloisonné estompe les liens hiérarchiques entre les membres de l’équipe. Cette notion d’égalité entre les salariés et leur dirigeant n’est pas négligeable. Une tendance qui s’inscrit d’ailleurs dans le management horizontal.

 

Les points fort du travail en open space

  1. Une meilleure diffusion de l’info

Cet espace de collaboration est à la fois novateur et créatif. De plus, l’information circule plus rapidement et efficacement grâce au contact direct entre les employés.

 

  1. Le gain de place

En effet, l’absence de murs/cloisons représente un véritable gain de place et une flexibilité incomparable.

 

  1. La convivialité

Un avantage certain de l’open-space, c’est le fait de créer un espace de travail convivial. L’atmosphère incite ainsi à la créativité et booste la performance et la motivation chez les employés.

 

  1. Renforcer la culture d’entreprise

C’est l’option idéale pour consolider le travail d’équipe développer ou renforcer la culture d’entreprise. En effet, l’union fait la force et les salariés se sentent plus investis dans leur projet.

 

  1. Une notion d’horizontalité

En travaillant ensemble, dans le même espace, toutes les fonctions et les différents grades se retrouvent mélangés. Cette méthode de travail crée une notion d’horizontalité au sein de l’entreprise.

 

Les limites de l’open-space dans le milieu professionnel actuel

Si vous avez besoin de travailler dans un environnement calme, l’open space n’est pas fait pour vous. En effet, l’absence de barrières signifie que vous aurez en permanence du mouvement autour. Ainsi, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux si vous ne supportez pas le bruit ou si vous avez un grand besoin de concentration. Certains employés de nature réservée et introvertie pourraient également ne pas s’adapter en open space. Effectivement, un des objectifs de cette méthode est de créer un espace de travail collaboratif. Et donc, de lutter contre l’isolement des collaborateurs.

 

La confidentialité et le stress

L’open-space est définitivement à proscrire si l’entreprise est amenée à travailler sur des missions sensibles et confidentielles. En effet, le risque de fuite, voire de documents perdus/égarés est plus grand. Ce modèle d’entreprise peut également représenter une source de stress. Le fait d’être obligé de côtoyer un grand nombre de salariés, de personnalités différentes, peut être la cause de nombreux troubles psychosociaux. Il en est de même lors de la résolution de conflits, qu’ils soient d’ordre professionnel ou personnel.

Ainsi, cette organisation de travail ne s’adapte pas à tous les types d’entreprises. Tout comme le coworking, il est donc primordial d’établir des règles de vie en communauté.