Articles

La communication visuelle constitue l’un des leviers efficaces permettant d’atteindre rapidement vos objectifs de gagner en notoriété et d’obtenir une meilleure visibilité sur les réseaux sociaux. Les créateurs de contenu la privilégient notamment du fait qu’elle permet de délivrer rapidement des messages et de capter facilement l’attention des internautes.

En publiant des images, des GIFs animés ou des vidéos sur LinkedIn, Facebook, Instagram, X et autres, vous touchez votre audience cible et vous développez la notoriété de votre marque. Pour maîtriser l’art de la communication visuelle sur les réseaux sociaux, nous vous dévoilerons tous les secrets à travers cet article.

Communication visuelle sur les réseaux sociaux : définition et avantages

La communication visuelle est un choix gagnant pour les créateurs de contenu qui cherchent à booster leur visibilité sur les réseaux sociaux.

Communication visuelle sur les réseaux sociaux : qu’est ce que c’est ?

Il s’agit d’un ensemble de techniques d’information réalisées sur les réseaux sociaux basées sur l’utilisation de l’image, du graphisme ainsi que de l’illustration. Pourquoi des images et non des mots ? Parce qu’elles constituent un outil puissant en marketing de contenu. En effet, elles ont la capacité de contenir et de transmettre rapidement une quantité importante d’informations.

La communication visuelle sur les réseaux sociaux est incontournable à l’heure où plus de 40 millions de Français s’en servent. Ces utilisateurs passent en moyenne 52 minutes sur ces plateformes, ce qui correspond à 37 % du temps moyen de navigation sur Internet. Ainsi, la communication visuelle fait partie des leviers stratégiques pour la réussite de la stratégie de marketing en ligne d’une entreprise. Pour aller plus loin, cet article sur la gestion des commentaires négatifs en ligne pourrait vous intéresser.

Pourquoi choisir la communication visuelle sur les réseaux sociaux ?

Les entreprises doivent intégrer la communication visuelle dans leurs stratégies de marketing on-line afin d’atteindre efficacement leurs objectifs.

Pour gagner du temps

Cette technique de communication assure gain de temps puisqu’elle permet de passer rapidement et efficacement des messages. Une étude le confirme : le cerveau reçoit des visuels 60 000 fois plus rapides que le texte. Par ailleurs, Alex Chung, CEO et cofondateur de Giphy, un site web américain de création de GIF, annonce qu’une seule image peut présenter des informations contenues dans un texte de milliers de mots.

Ainsi, les visuels permettent de passer rapidement une quantité importante de messages à votre cible. A l’heure où la plupart des lecteurs aiment voir des visuels plutôt que lire mot à mot, l’ajout de visuels dans votre communication sur les réseaux sociaux vous permet ainsi de transmettre vos messages d’une manière efficace.

Pour susciter l’intérêt des lecteurs

La communication visuelle sur les réseaux sociaux est efficace pour susciter l’intérêt des internautes. En effet, les visuels attirent davantage que le texte. Quand un internaute se rend sur une plateforme, il a tendance à balayer la page du regard plutôt qu’à lire. Le fait d’intégrer une image, une vidéo ou autres dans votre contenu digital sur les réseaux sociaux vous permet ainsi d’attirer l’attention des clients et des prospects et ainsi de conférer une portée plus élevée à votre message.

Pour optimiser la notoriété de sa marque

Publier des visuels sur les réseaux sociaux constitue aujourd’hui un choix judicieux pour les entreprises souhaitant booster leur communication social media. En effet, la méthode offre une meilleure délivrabilité et assure un gain élevé en visibilité sur les diverses plateformes. Il en résulte qu’elle est efficace pour générer rapidement des leads, obtenir de nouveaux clients et ainsi booster les ventes.

Conseils pratiques pour une communication visuelle réussie sur les réseaux sociaux

La maîtrise de l’art de la communication visuelle sur les réseaux sociaux constitue l’un des facteurs de succès d’une stratégie digitale. Cela passe notamment par la création d’un message pertinent et adapté à la cible et aussi par le choix du moment de publication.

Fixer les objectifs de la communication visuelle

Avant de créer vos visuels, définissez vos objectifs. Pourquoi avez-vous choisi de publier sur les réseaux sociaux et de devenir actif sur ceux-ci ? En effet, les objectifs ne sont pas les mêmes d’une entreprise à l’autre : 

  • Pour acquérir des clients : dans cette perspective, l’adoption d’une approche commerciale est utile afin de se constituer des clients dans une démarche B to B et/ou B to C ;
  • Pour gagner en notoriété : vous utilisez la communication visuelle sur les réseaux sociaux pour mettre en avant votre e-réputation et pour valoriser votre image de marque ;
  • Pour augmenter le nombre de vos abonnés : dans cette optique, vous adoptez une démarche de community management afin de développer votre communauté sur les plateformes.

De l’objectif que vous avez fixé dépendent le type de réseau social le plus adapté, ainsi que les techniques de communication et le type de contenu les plus appropriés.

Définir la cible de la communication visuelle

La seconde étape de la mise en place d’une stratégie de communication visuelle consiste à identifier votre cible et ses réseaux sociaux préférés. En effet, le profil type majoritaire peut être différent d’une plateforme à l’autre. Ainsi, pour choisir votre réseau social de prédilection, basez-vous sur l’âge ou sur la catégorie professionnelle de la cible à laquelle votre marque s’adresse :

  • Facebook : la plateforme de Mark Zuckerberg compte plus de 40 millions d’utilisateurs en France, selon les statistiques publiées en novembre 2023. Même si le profil des utilisateurs est constitué principalement de jeunes entre 20 à 29 ans, Facebook convient aussi à des campagnes s’adressant aux adultes et aux séniors ;
  • X (ou anciennement Twitter) : en France, ce réseau social compte près de 12 millions d’utilisateurs actifs par mois. La tranche d’âge des utilisateurs majorité est très large, allant de 25 ans à 41 ans ;
  • Instagram : il s’agit du troisième réseau social le plus utilisé en France après Facebook et WhatsApp. A la différence des autres plateformes, il est constitué majoritairement de jeunes, représentant les 69 % des 26 millions d’utilisateurs recensés en France ;
  • LinkedIn : la plateforme compte 28 millions d’abonnées en France fin novembre 2023. 55 % d’entre eux sont des hommes, avec un âge moyen de 44 ans. LinkedIn reste le réseau social préconisé pour une démarche B to B.

Bien choisir ses éléments graphiques

Une fois vos réseaux sociaux choisis, l’étape suivante consiste à créer vos éléments graphiques. Cela s’opère en vous référant à l’identité visuelle de votre entreprise. Pour créer les visuels, les éléments suivants doivent notamment être spécifiés : 

  • La couleur : celle-ci doit correspondre à celle de votre image de marque afin que les visiteurs puissent identifier rapidement vos messages. La couleur doit être choisie minutieusement puisque chacune a sa propre signification ;
  • Les formes ;
  • La police d’écriture.

Personnaliser les visuels

Pour réussir votre communication visuelle sur les réseaux sociaux, pensez à apporter une touche personnelle à votre contenu. Pour mettre en avant la notoriété de votre entreprise, vous pouvez, par exemple, prendre vos propres photos ou faire participer vos collaborateurs afin de créer des images ou des vidéos originales. A travers la création, gardez toujours à l’esprit l’aspect professionnel du message.

Miser sur la simplicité

Pour réaliser des messages visuels percutants, misez toujours sur la simplicité. L’objectif en est d’assurer que vos internautes parviennent à capter rapidement les informations que vous souhaitez passer.

Pour créer des visuels simples et percutants sur les réseaux sociaux, voici quelques conseils : 

  • Optez pour des vidéos courtes, moins de 5 minutes. Les vidéos d’une minute sont les plus efficaces ; 
  • Choisissez convenablement les couleurs : évitez de mettre trop de couleurs ou trop de formes ;
  • Faites un bon équilibre entre les illustrations et le texte.

Après la réalisation de vos visuels, pensez à les présenter à un collègue afin d’obtenir sa première impression avant la publication sur les réseaux sociaux. A noter qu’il existe aujourd’hui de nombreux logiciels qui permettent de créer facilement et rapidement des images, des vidéos et des gifs animés.

Publier au bon moment

Pour toucher votre audience et créer un engagement élevé, pensez à choisir avec soin le jour et l’heure de publication de votre message.

Pour choisir les moments les plus opportuns, prenez en compte les informations suivantes : 

  • Sur Facebook : l’idéal serait de publier entre jeudi et dimanche pour générer plus d’engagement. Les heures propices sont entre 13 h et 16 h. Par contre, mardi est la journée la plus déconseillée ;
  • Sur Instagram : le moment idéal pour la publication de vos visuels est lundi, mercredi et jeudi, idéalement lors de la pause déjeuner et le soir (de 11 h à 13 h et de 19 h à 21 h). Dimanche est, par contre, la journée la plus déconseillée ;
  • Sur LinkedIn : la consultation des publications se fait majoritairement lors des jours de travail, mais vous générez plus d’engagement si vous postez le mardi, le mercredi et le jeudi, idéalement entre 10 h et 11 h. Bien évidemment, le réseau s’adressant au B2B s’avère moins efficace le samedi et le dimanche ;
  • Sur Twitter : le meilleur moment pour publier vos visuels est en semaine, lors de la pause déjeuner (de midi à 13 h). Au contraire, le week-end est la période la moins active.

L’agence Pongo pour une stratégie de communication social media réussie

Choisissez Pongo pour la conception et la mise en œuvre de votre stratégie de communication social media. Nous maîtrisons les spécificités de chaque réseau social et nous avons une solide expérience en matière gestion de communauté sur ces plateformes.

Pongo saura adopter avec vous la stratégie de communication visuelle la plus adaptée à vos objectifs et à votre image de marque. Nous vous proposons la gestion professionnelle de vos réseaux sociaux afin d’attirer des prospects, de les convertir en clients et de fidéliser votre audience existante. Contactez-nous pour parler ensemble de vos besoins et pour établir un partenariat vous propulsant vers le succès.

Les hashtags sont partout, sur Twitter, Facebook, Instagram, et même dans les stories. Ils sont donc devenus indispensables dans votre stratégie marketing. En effet, pour être visible, il vaut mieux songer à utiliser des hashtags. Mais attention ! Pas n’importe lesquels. Dans ce cas, comment trouver les bons termes pour ressortir dans les résultats de recherche ? Suivez-nous ! #OnVaVousExpliquer.

Hashtags : l’origine

En référencement, un hashtag, ou mot-dièse est un mot-clé cliquable. Ce petit symbole, accolé à un ou plusieurs mots, a été d’abord utilisé sur Twitter à partir de 2009. L’idée était de rediriger vers une page de résultats de son moteur de recherche recensant tous les tweets contenant le hashtag. Quelques années plus tard, soit en 2013, Zuckerberg décide de surfer sur la tendance en intégrant cette fonctionnalité à sa plateforme Facebook. D’autres ont suivi, et depuis, ce petit symbole est devenu incontournable sur les réseaux sociaux, surtout sur des plateformes comme Instagram. D’ailleurs, il est également très utilisé pour lancer des tendances ou attirer l’attention sur un sujet sensible ou d’actualité.

Augmentez votre portée sur les réseaux sociaux

Ainsi, si vous souhaitez augmenter la portée de votre message sur les réseaux sociaux, il est fortement recommandé de miser sur les bons hashtags. Ces petits symboles pourraient vous permettre d’avoir de nouveaux abonnés sur vos pages, d’être « vus » par un plus grand nombre de prospects et de mieux promouvoir vos produits et services. Pour cela, il est important de connaitre les hashtags les plus pertinents selon vos besoins.

Twitter : la caverne d’Ali Baba du hashtag

Tout d’abord, l’incontournable Twitter. À l’origine même de l’utilisation des hashtags, cette plateforme pourrait vous aider à déterminer les tendances rapidement. Quand vous vous connectez, pensez à consulter la section « Tendances pour vous ». Vous y trouverez à tous les coups les sujets qui font le buzz et cela vous guidera dans vos choix de hashtags. Par ailleurs, cette section peut même s’avérer être une excellente source pour trouver des sujets d’actualité.  En effet, on y trouve les termes les plus recherchés, les plus populaires, ceux qui font débat et créent le buzz. Pensez toutefois à chercher ceux en rapport avec votre domaine d’activité.

Où trouver les bons mots-clés ?

Même si on connait bien son produit, il peut s’avérer difficile de trouver les bons mots-clés pour ressortir parmi les premiers résultats de recherche. Si vous avez le syndrome de la feuille blanche, il existe des outils pour vous aider. TagsFinder, par exemple, est l’outil parfait pour Instagram ou même Pinterest. D’ailleurs, il faut savoir qu’un minimum de 10 hashtags est recommandé pour augmenter sa visibilité. Cet outil pourra donc vous aider à diversifier vos mots-clés et en trouver de nouveaux selon vos besoins.

Trouver les bons hashtags grâce à une application

Il existe bien entendu d’autres plateformes qui vous donnent un coup de pouce pour trouver des hashtags. On pense notamment à HSHTG, une application pour iPhone et iPad qui fonctionne comme TagsFinder. Ainsi, il suffit d’indiquer 2 ou 3 hashtags et l’appli complète la liste avec des termes liés. Parfait pour publier directement depuis son smartphone. Par ailleurs, vous pouvez jeter un œil à hashtags.org, qui recense en temps réel les termes populaires et ceux qui sont sur le déclin. C’est aussi un bon moyen de cibler les mots-clés en rapport avec votre secteur d’activité, ainsi que le nombre de fois où ces hashtags sont publiés par heure.

 

Bien entendu, il y a un nombre infini d’outils et de sites pour trouver les meilleurs hashtags : BigBangram, Talkwalker, TagMentor, RiteTag, Ingramer, entre autres. N’hésitez pas à en consulter plusieurs pour trouver les termes populaires en relation directe avec votre marque, vos produits et surtout votre cible. Plus vous êtes précis, plus vous serez visible auprès de vos futurs prospects.

Même si 72,6 % des contenus postés sur ce réseau social sont des images, on a souvent tendance à oublier la portée que peuvent avoir les vidéos Instagram. Bien que les images soient plus faciles et rapides à créer, un contenu vidéo intéressant peut augmenter le taux d’interaction par 21,2 % comparé aux photos. Ce serait peut-être le bon moment d’y songer pour votre stratégie marketing.

 

Adaptez les vidéos en fonction de la plateforme sociale

Toutefois, il ne faut pas se contenter de créer/poster des vidéos sur Instagram pour obtenir booster son taux d’interaction. Ainsi, évitez de reprendre systématiquement les vidéos déjà présentes sur d’autres réseaux sociaux. Les plateformes sont nombreuses, et chacune a sa propre formule gagnante. Ainsi, une vidéo qui a eu une bonne portée sur Facebook n’obtiendra pas forcément le même résultat sur Instagram. Gardez donc votre cible en tête et le message que vous souhaitez véhiculer dans vos vidéos.

 

La différence de taille doit être aussi prise en considération

Ensuite, il est bon de se rappeler que la taille maximum des vidéos sur Instagram est d’une minute seulement. D’ailleurs, une étude a démontré que la longueur optimale de la vidéo doit être de moins de 30 secondes. L’orientation de la vidéo est également un aspect non négligeable. En effet, pour le fil d’actualités, il faudrait privilégier les vidéos carrées, tandis que les stories requièrent plutôt des vidéos verticales.

 

Utiliser IGTV quand on est une entreprise

Il y a malheureusement trop peu d’entreprises qui utilisent IGTV, et c’est dommage. Ce tout nouveau réseau, qui est niché au cœur d’Instagram, a une portée très conséquente sur un marché peu concurrentiel. Ainsi, ce serait le moment idéal de l’intégrer à sa stratégie marketing et de susciter le plus d’engagement possible. En effet, à terme, le taux de visibilité pourrait considérablement diminuer avec les modifications de l’algorithme dû aux nombre croissant d’utilisateurs. Par ailleurs, vous serez moins limité en taille car les vidéos peuvent même aller jusqu’à 60 minutes (assurez-vous quand même de poster du contenu captivant si vous faites de longues vidéos).

 

Les sous-titres/ textes superposés

Quand on sait que 40% des membres des réseaux sociaux regardent les vidéos sans le son, il est essentiel d’y rajouter du texte superposé/ des sous-titres. Vos vidéos ont ainsi plus de chances d’être visionnées jusqu’à la fin par les internautes. De plus, vous toucherez une cible plus large, et serez « vus » par les utilisateurs qui ne peuvent monter le volume (dans les transports en commun, une salle d’attente, etc.) Ainsi, pensez à rajouter des sous-titres si votre vidéo contient des dialogues, ou tout simplement des textes explicatifs pour celles où il n’y a que des images qui défilent.

 

N’oubliez pas de promouvoir vos vidéos

Ça y est, la vidéo est créée, partagée sur votre compte Instagram et vous avez obtenu des vues. Le travail ne s’arrête pas en si bon chemin. Profitez-en pour promouvoir votre vidéo, que ce soit en faisant appel à des influenceurs ou en passant par Instagram Ads. Finalement, pensez à rajouter une légende. Cette dernière vous permettra de placer la vidéo dans son contexte, la rendant plus facile à comprendre. Il n’y a pas mieux pour obtenir un meilleur taux d’engagement. Ensuite, tout comme les images, les vidéos s’accompagnent de hashtags. Un minimum de 10 est recommandé pour obtenir plus d’interactions.

Que vous soyez un utilisateur lambda, une entreprise ou encore un influenceur, il est capital de savoir gérer votre réputation en ligne, et plus particulièrement sur les réseaux sociaux. D’ailleurs, si vous souhaitez promouvoir votre marque, travailler votre e-réputation est crucial.

 

Quelle réputation souhaitez-vous avoir en ligne ?

Pour commencer, vous devrez déterminer quelle réputation vous souhaitez avoir. Bien entendu, il s’agira d’une image positive, mais pas que ! Il faut pousser la réflexion un peu plus loin quand on souhaite peaufiner son image aux yeux des internautes. Pour cela, demandez-vous ce qui représente le mieux votre marque. Souhaitez-vous apparaitre comme une entreprise sérieuse ou plutôt décontractée ? Une fois que vous aurez trouvé l’image la plus représentative et pertinente, vous pourrez commencer à travailler sur votre e-réputation.

 

Faites un bilan de votre image actuelle

Vous êtes probablement déjà présent sur les réseaux sociaux les plus populaires. Sans doute avez-vous-même un nombre assez conséquent de followers. Mais quelle est l’image que vous leur renvoyez à l’heure actuelle ? N’hésitez pas à faire le point et auto-évaluer votre réputation. Pour cela, prenez en considération les avis laissés par les clients ou faites un sondage. Sinon, il existe également des outils gratuits tels que Brand Grader qui permettent d’obtenir de précieuses informations sur vos forces et faiblesses.

 

Faites de vos collaborateurs des ambassadeurs de votre marque

Qui serait mieux placé pour promouvoir votre marque que vos collaborateurs ? Toutefois, il ne suffit pas de leur demander de parler de la marque/de votre produit. Pensez ainsi à mettre en place une politique précise. Faire valider les messages aux sujets de votre marque avant leur publication pourrait être grandement utile. De plus, insistez sur le fait de garder un certain professionnalisme dans chaque publication. Vous pourriez également guider vos collaborateurs sur vos points forts à mettre en avant lorsqu’ils vanteront les mérites de l’entreprise.

 

Gérer votre réputation en ligne est un travail continu

Créer et gérer votre réputation en ligne, surtout sur les réseaux sociaux, est un travail qui demande des efforts et de l’investissement. Une fois que vous avez lancé la machine, vous ne pourrez plus vraiment vous reposer sur vos lauriers. L’univers du Web est dynamique et en constante évolution, et vous devrez suivre la cadence pour maintenir un bon score aux yeux des internautes.

 

Comment gérer les avis négatifs sans affecter sa réputation ?

Ainsi, il faudra continuellement faire des analyses pour savoir ce qui marche bien ou pas auprès de vos followers. Portez également une attention particulière aux commentaires. Vos réponses doivent toujours rester professionnelles et pertinentes, même si les commentaires sont négatifs. Ne tombez pas non plus dans le piège d’ignorer ou de supprimer les commentaires négatifs. Cela jouerait en votre défaveur plutôt que l’inverse. À la place, invitez l’internaute à vous contacter en privé pour discuter. Vous en apprendrez plus sur les raisons de son mécontentement et pourrez mettre cela à profit pour vous améliorer.

 

L’histoire de votre marque

Tout le monde aime les histoires. Elles véhiculent des émotions et peuvent permettre de créer des liens, et ainsi fidéliser vos abonnés. Utilisez-donc cette plateforme pour partager l’histoire de votre marque avec vos followers. Cela donnera une image positive de votre marque, ce qui jouera forcément en faveur de votre e-réputation. En partageant vos valeurs et en faisant participer vos collaborateurs, vous parviendrez également à humaniser votre marque.

Ainsi, un des moyens les plus sûrs de générer et maintenir une image positive de votre marque en ligne, est de favoriser la loyauté de vos followers.

Les réseaux sociaux n’ont pas pris une ride en 2019. Bien au contraire, ces plateformes ne cessent d’évoluer et de rivaliser en termes d’innovations et de nouvelles fonctionnalités. Ainsi, il est important de peaufiner sa stratégie Social Media 2019 pour maintenir l’intérêt de vos clients, voire en acquérir de nouveaux.

 

Facebook dans la stratégie Social Media 2019

Existe-t-il une bonne façon d’utiliser Facebook, surtout en termes de Social Media Marketing ? Alors que la plateforme ne cesse d’évoluer et de modifier ses paramètres, il est crucial de surfer sur la vague des tendances pour ne rien manquer. Comment mettre à profit le site de Mark Zuckerberg ? Plusieurs choses peuvent vous aider à optimiser au maximum votre page et augmenter votre portée. Commençons donc par le chatbot. L’Intelligence Artificielle s’intègre partout, et les réseaux sociaux n’y échappent pas. Même si rien ne vaut le contact humain, le chatbot est de plus en plus présent en stratégie de marketing. Parmi ses avantages, il y a indéniablement la rapidité des réponses apportées. En plus d’apporter une réponse immédiate, vous ferez des économies au niveau du service client. Et pour ne rien gâcher, il apprend au fil des conversations pour apporter des réponses de plus en plus pertinentes.

 

Et les groupes ?

À peu près tous ceux qui possèdent un compte Facebook font partie d’au moins un groupe. En effet, de nombreuses entreprises y ont trouvé le moyen idéal d’être vu malgré les changements d’algorithme. De plus, cela permet de fidéliser sa clientèle qui trouve exactement ce qu’elle recherche sur une seule page. Ainsi, plus besoin de payer pour rester visible sur le réseau social, il suffit de créer un groupe fermé. Par ailleurs, c’est un bon moyen de proposer du contenu en avant-première ou d’envoyer des notifications automatiques à tous les membres. De cette façon, ils reçoivent une notification, ce qui renforce les chances d’être vu.

 

Comprendre et maîtriser l’analyse de données

Les outils Analytics peuvent devenir vos meilleurs alliés si vous les utilisez à bon escient. En effet, pour comprendre le comportement des utilisateurs, il n’y a pas mieux. Ainsi, il est important de maitriser l’analyse des données car c’est la clé d’une bonne stratégie de conversion. Et pour les maitriser, il faut d’abord les comprendre. Pensez-donc aux outils qui réunissent et analysent ces données. Quelques exemples, outre l’outil éponyme de Google, sont Search Console, GTmetrix, Yooda Insights ou encore ce bon vieux App Annie.

 

Les nouveaux médias sociaux

Toutefois, il ne faut pas axer toute sa stratégie sur Facebook. Aussi populaire soit-il, un certain déclin a quand même été noté au cours des dernières années. Cela concerne plus particulièrement les jeunes, qui se tournent davantage vers d’autres plateformes telles que Snapchat et Instagram. Cela concerne surtout les moins de 25 ans, selon une étude du cabinet eMarketer. Il est donc important de rester à l’affut des tendances et d’étendre sa présence aux différents supports de Social Media pour atteindre plus facilement sa cible. En effet, investir du temps dans un nouveau canal porteur pourrait représenter un excellent ROI (Return on Investment).

 

Les stories ont toujours la cote en 2019

On les retrouvera sans doute bientôt sur Excel ! Mais plus sérieusement, les stories sont désormais incontournables sur les réseaux sociaux. Même les sites de rencontres s’y mettent. Nouvelles fonctionnalités, stickers…tous les outils sont à votre disposition pour créer des stories captivantes. N’hésitez donc pas à les utiliser sans modération car les stories bénéficient généralement d’une excellente visibilité auprès des utilisateurs. Il est même supposé qu’en 2019 on pourra faire son shopping directement via les stories… À suivre !

 

Depuis 2015 il a été constaté que le nombre de partages sur les réseaux sociaux, à partir d’un article, a chuté de moitié. Mais comment créer de l’engagement à nouveau ? Le souci pourrait bien provenir d’une chose aussi banale que l’emplacement des boutons de partage.

 

L’emplacement des boutons de partage sont-ils importants ?

Au vu de l’impact des réseaux sociaux sur le comportement des internautes, ces plateformes sont un élément essentiel de toute stratégie marketing efficace. Ainsi, il est de plus en plus crucial d’inciter ses prospects à partager les articles en grand nombre afin de mieux se faire connaitre sur le Web. Pour cela, il existe bien une stratégie liée à l’emplacement des boutons de partage. Voyons donc ce qu’il faut faire et ne pas faire pour améliorer son taux de partage sur les réseaux sociaux.

 

Placer des boutons de partage sur les mauvaises pages

Sur la grande majorité des sites Web, les boutons de partage sont placés automatiquement. Ils apparaissent ainsi sur toutes les pages du site. Toutefois, cela peut créer des boutons « inutiles », par exemple sur la page de description d’un produit. En effet, cela semblerait peu pertinent de partager la fiche d’un produit (surtout avant de l’avoir essayé) sur Twitter ou Facebook. Par ailleurs, au lieu d’amener le lead à acheter le produit sur la page, cela pourrait détourner son attention.

 

Utiliser des boutons qui n’incitent pas à l’engagement

Le design même du bouton n’est pas sans importance. S’il est peu ergonomique ou assez peu attrayant, l’internaute ne risque pas de s’y attarder. Et encore moins de cliquer dessus. Peu de chances de créer de l’engagement de cette façon. Un exemple concret c’est un bouton de partage sur lequel on clique plusieurs fois et il ne se passe rien. Pourtant, en allant sur votre profil, vous vous rendez compte que le contenu a été partagé à plusieurs reprises.

 

55 % des lecteurs n’accordent que 15 secondes à un article

Généralement, les boutons de partage se trouvent soit au tout début, ou complètement à la fin des articles. Sachant que 55 % des internautes accordent en moyenne 15 secondes à un article, c’est le cas de le dire : il n’y a pas de temps à perdre. De plus, si le lecteur n’est pas allé jusqu’au bout de l’article, il est peu probable qu’il le partage. Quel est donc le meilleur endroit pour placer le bouton de partage ?

 

Un bouton de partage en milieu ou en fin de texte ?

La technique la plus simple serait de placer les boutons de partage au milieu de l’article. Tout internaute ayant atteint la moitié du texte est potentiellement intéressé par le reste du contenu. Il existe alors plusieurs possibilités :

  • Utiliser des boutons flottants
  • Ajouter des extensions permettant de sélectionner une partie du contenu à partager
  • Intégrer des boutons au sein du texte

Toutefois, si vous avez réussi à créer de l’engagement, le lecteur ira jusqu’au bout de l’article. Il aura ainsi plus tendance à partager l’article sur les réseaux sociaux. Il semble alors logique de placer les boutons de partage à la fin du texte.

 

Afficher le nombre de partages pour créer de l’engagement

Sur plusieurs sites, le nombre de fois où le contenu a été partagé est affiché. Cela peut créer plus d’engagement et inciter au clic. Cet effet boule de neige pourrait être bénéfique, alors n’hésitez pas à vous en servir. Toutefois, si vous venez tout juste de lancer votre site et que le chiffre n’est pas très élevé, il serait peut-être judicieux d’attendre un peu avant d’activer le compteur.

Détrônant Facebook et Snapchat auprès des Millenials, Instagram est aujourd’hui le réseau pour faire connaître sa marque et la développer. Ainsi, il est important de savoir pourquoi et comment bâtir sa communauté sur cette plateforme qui monte en puissance.

 

Présente sur le marché des réseaux sociaux depuis déjà 8 ans, Instagram est désormais une plateforme incontournable. Et ce, tant dans la vie des utilisateurs qu’en termes de stratégie SEO. Ayant même réussi à surpasser Facebook chez les Millenials, Instagram compte à ce jour près d’un milliard d’utilisateurs actifs mensuels dans le monde. Face à l’intérêt grandissant de ce réseau, il est important de connaitre les bonnes formules pour garder et acquérir des followers.

 

Quelle stratégie adopter sur Instagram ?

Gagner en visibilité sur la toile est désormais essentiel pour la survie d’une marque. Et pour cela, tout est bon à prendre : collaborations avec des influenceurs, contenus sponsorisés, achat de followers, etc. Toutefois, quelle est la meilleure façon de bâtir sa communauté ? Est-ce que le fait d’avoir des milliers d’abonnés est suffisant pour réussir son marketing en ligne ? La réponse est non. Pour convertir sa communauté en clients, il est vital de mettre au point une véritable stratégie.

 

Établir une routine de publication

Un bon moyen de fidéliser sa communauté, c’est de mettre en place un planning de publication. En effet, bien que le contenu soit presque exclusivement visuel, il est important d’établir une « routine ». Par exemple, il est possible de publier à une heure fixe tous les jours. Ainsi, les abonnés savent à quelle heure ils ont rendez-vous avec vous pour un nouveau contenu. Cela crée une dynamique entre la marque et les utilisateurs.

 

Déterminer les meilleurs créneaux

Quand vos utilisateurs auront bien identifié votre compte Instagram, vous pourrez passer à la vitesse supérieure en augmentant les publications. Toutefois, attention à ne pas spammer les utilisateurs. De plus, vous parviendrez à identifier les créneaux qui fonctionnent le mieux pour peaufiner votre stratégie. En effet, il se peut que vos followers soient plus actifs en soirée et auront donc plus de chances de voit vos posts entre 19h et 21h par exemple.

 

Rebondir sur l’actualité et les marronniers

Les réseaux sociaux ont sans conteste rendus l’actualité plus accessible que jamais. Pourquoi ne pas en profiter pour fidéliser vos followers, voire en acquérir de nouveaux en rebondissant sur l’actualité. N’hésitez pas à utiliser les grands marronniers également. Avec Noël qui approche, c’est l’occasion rêvée d’obtenir quelques nouveaux abonnés en proposant un concours sur ce thème par exemple. Cela renforcera également l’engagement de votre communauté car un contenu pertinent mis dans un certain contexte a plus de chances d’atteindre votre cible.

 

La qualité des photos/du contenu

Sur Instagram, c’est l’esthétique qui prime. Des photos de bonne qualité, de belles couleurs, un contenu qui a du peps’…voilà quelques ingrédients d’un compte Insta qui attire l’œil. Pour cela, nul besoin d’avoir une maitrise en photographie ou de faire appel à un professionnel (sauf si vous le souhaitez). Il suffit souvent de trouver son ton tout en allant dans le sens de la plateforme. Une fois la ligne éditoriale choisie, voyez ce qui fonctionne mieux auprès des utilisateurs. Les réactions sous les publications parleront d’elles-mêmes.

 

Restez à l’affut des nouvelles fonctionnalités

Le Web est en constante évolution. Des algorithmes de Googles aux mises à jour sur les réseaux sociaux, les nouvelles fonctionnalités foisonnent. Sur Instagram, les stories ont permis aux marques de diversifier leur format. Il est plus facile de mettre en avant du contenu moins travaillé, mais toujours aussi pertinent. De plus, c’est un bon moyen d’atteindre sa cible car les stories sont visibles sans que vos abonnés n’aient à se rendre sur votre page. Une autre fonctionnalité pratique, mais pas si largement utilisée, est le chatbot. Il vous permet de répondre rapidement aux questions les plus fréquentes de vos clients potentiels. Vous pouvez configurer un Instagram chatbot sur une plateforme telle que SendPulse, ainsi que sur Manychat, Chatfuel et autres. Restez donc vigilants quand de nouvelles fonctionnalités sont proposées.

 

Et les influenceurs dans tout ça ?

On les aime ou on les déteste, une chose est sûre, on ne peut pas passer à côté des influenceurs. Ces bloggeurs sont passés maitres dans l’art de faire de la publicité (masquée ou pas). Et tandis que leurs abonnés se comptent par millions, il ne faut pas oublier qu’il faut un certain budget pour faire appel à eux. Ainsi, si vous commencez tout juste à vous lancer dans la jungle Instagram, ce n’est pas forcément nécessaire de faire appel à un influenceur tout de suite. D’autant que si votre marque n’est pas encore très connue, leur « aide » risque de ne pas changer grand-chose. À considérer dans sa stratégie, mais sans oublier de peser le pour et le contre.

 

Toutefois, le plus important dans toute stratégie marketing, c’est le contenu lui-même. Il doit être pertinent, ciblé et il doit donner envie à l’utilisateur d’y adhérer. Cela se ressentira dans votre taux d’engagement.

Un compte d’entreprise Instagram, vous en entendez parler, mais vous ne savez pas comment démarrer votre aventure sur le réseau. Et avant même de créer un compte professionnel, vous vous demandez si ce dernier apportera de la valeur à votre entreprise.

En fait, créer un compte Instagram peut permettre à votre entreprise d’atteindre plusieurs objectifs : élargir votre présence et gagner en visibilité, équilibrer votre communication en rendant cette dernière plus « fun » dans le cadre d’une communication rigide (secteur bancaire, assurance…) ou bien vendre vos produits sur Instagram.

Avant toutes choses, il faut comprendre les enjeux de ce canal de communication basé sur l’image :

Instagram, ça fonctionne comment ?

Racheté par Facebook en 2012, Instagram est un réseau en pleine expansion. Fort de 800 millions d’utilisateurs actifs dans le monde entier, dont 16 millions en France, le réseau social sous forme d’application mobile est devenu le réseau favori des influenceurs et une référence pour de nombreuses marques et entreprises.

Concrètement, Instagram est un réseau basé sur le partage de photos ou de vidéos de courte durée. Quelques outils, comme le recadrage de photos ou les filtres, permettent à l’utilisateur d’améliorer ou de retoucher ses photos.

Une description plus ou moins courte accompagne généralement la photo, additionnée à une série de hashtags Instagram (#), permettent de référencer vos photos sur le réseau social.

Par exemple, si vous choisissez d’écrire « #fun » en dessous de la description de votre publication, n’importe quel utilisateur pourra retrouver votre photo en tapant dans la barre de recherche de son compte Instagram « #fun ». Les utilisateurs alors intéressés par votre contenu s’abonneront à votre compte. Les hashtags vous permettent donc de gagner en visibilité et de développer votre communauté, l’objectif même d’un compte Instagram.

 

instagram

 

Le partage récurrent de photos fait partie des savoirs faire qui vous permettront de créer une communauté (voir l’article comment créer sa communauté Instagram) afin d’obtenir de l’interaction avec vos publications et donc de l’engagement auprès de votre marque. Certains secteurs suscitent d’ailleurs un fort engouement sur le réseau social comme le voyage, la mode et la beauté, le lifestyle, la gastronomie, etc.

Il s’agit en effet des centres d’intérêts majeurs des 14-40 ans, une tranche de la population assez vaste, mais « branchée » dans son ensemble. Tous les utilisateurs d’Instagram possèdent un compte sur lequel ils partagent les contenus qu’ils souhaitent.

Ils se connectent en moyenne 2 à 3 fois par jour, leur page d’accueil étant un fil d’actualité jonché des publications des comptes qu’ils suivent : voilà pourquoi publier du contenu régulièrement permet de marquer les mémoires (à condition de définir des objectifs précis et un axe de communication à emprunter.)

Compte tenu du développement du marketing d’influence et du nombre croissant d’utilisateurs, il est donc pertinent d’envisager le réseau comme axe de développement. Ceci étant, encore faut-il établir des objectifs et une stratégie sur le long terme comme mentionné ci-dessus.

Quels objectifs pour quels besoins ?

La communication par l’image que propose Instagram suppose d’abord une compréhension de ce qu’elle peut apporter à votre entreprise et comment vous devez la travailler. Il faut donc établir une ligne éditoriale qui vous permettra des créer les post Instagram qui vous permettront de séduire votre public cible. Vous devez alors vous posez les questions suivantes :

  • Quelle est votre cible ?
  • Quels messages va-t-on véhiculer sur la société à travers l’image (et la description) ?
  • Quels thèmes faut-il donc exploiter ?
  • Quels genres d’images faut-il mettre en avant en conséquence ?
  • Quel ton employer ?

Ces questions répondent avant tout à des besoins qui orienteront différemment vos réponses aux questions ci-dessus :

  • Communiquer sur ses produits / services ou autres (méthodes managériales …) afin de susciter l’intérêt des utilisateurs et faire connaître votre marque
  • Communiquer de manière décalée afin d’équilibrer une communication qui peut s’avérer rigide (secteurs bancaire, de l’assurance, agricole…) et modifier votre image de marque.
  • Vendre directement vos produits/ services

En fonction de vos objectifs, vous devez donc réfléchir à une ligne éditoriale et au temps de travail que la gestion et l’animation (interactions, partages, commentaires, likes, répondre et engager sur votre sujet) que votre compte Instagram représente.

Il peut donc s’avérer préférable de confier l’animation et la gestion de votre compte Instagram à un community manager.

Objectif No 1 : vendre ses produits/ services

Vendre ses produits devient de plus en plus commun pour les marques sur Instagram. Il est d’ores et déjà possible de réaliser du chiffre de vente grâce à la sponsorisation de post ou à la diffusion directe de ses produits. On peut aussi opter pour la monétisation de son compte Instagram, une solution qui peut s’avérer efficace à condition d’atteindre plus de 5000 abonnés.

L’outil principal pour assurer ses ventes reste toutefois le site e-commerce. Un compte Instagram vient en renfort ou en complément selon ses objectifs.

 

Instragram vendre

 

Faire du chiffre d’affaires grâce à Instagram passe par l’incitation de vos abonnés à l’achat. Plusieurs options se présentent alors à vous : publier du contenu pour faire la promotion d’offres exceptionnelles ou bien d’offres spécifiques pour vos abonnés Instagram. Cette dernière option peut s’avérer efficace dans le sens ou vos abonnés ont déjà un certain intérêt pour votre marque et se sentent privilégiés par des offres qui leur seraient exclusivement proposées. Par ailleurs, cette relation de proximité et de confiance avec vos abonnés les convertira en des clients fidèles et engagés.

Si les publications sont un moyen de proposer vos offres, vous pouvez aussi utiliser un moyen bien plus propice à la vente, votre « story ». Il s’agit d’un emplacement accessible à tous dans la partie supérieure d’Instagram ou vos photos et vidéos ne sont diffusées que pendant 24H.

Proposer des offres promotionnelles pendant un court laps de temps uniquement augmente votre capital rareté et incite naturellement vos abonnés à l’achat. Autre point positif : si votre offre n’a pas réussi à séduire vos abonnés, la story vous permet de n’avoir aucune trace de votre échec commercial puisque les publications disparaissent et les réactions des abonnés ne sont pas visibles sous la publication (les abonnés interagissent avec la marque uniquement).

 

Objectif No 2 : déployer/ équilibrer sa communication

Il se peut que votre domaine d’activité ne soit pas des plus « glamours » (banque, assurance …) et en apparence loin des centres d’intérêt des utilisateurs d’Instagram.

Une communication par l’image et justement le moyen de rendre votre domaine d’activité et votre business attrayant. La communication par l’image tranche en effet avec une communication dite « rigide ». Instagram est un moyen d’« humaniser » votre société, de faire rire ou de déclencher des émotions chez les utilisateurs et de ce fait vous faire remarquer et vous démarquer. Une stratégie bénéfique à toutes les entreprises, mais particulièrement aux institutions les plus strictes.

 

instagram filles

 

Une méthode peut être de partager la vie interne de l’entreprise et notamment celle des salariés, le but étant de montrer qu’il y a des humains derrière votre institution et que ces derniers peuvent aussi être drôles, attachants, etc.

Le storytelling sous forme de publications est aussi un axe de communication envisageable : il permet de créer de la proximité avec les utilisateurs et de marquer les esprits. Ces techniques remodèlent donc l’image de votre entreprise et permettent d’accroître sa popularité. Un compte Instagram est donc le parfait outil pour répondre à cet objectif.