Conseils d’expert pour déceler et bannir les liens toxiques sur son site

Conseils d'expert pour détecter et supprimer les liens toxiques sur son site.

Dans le paysage numérique où le référencement est crucial, la présence de liens toxiques peut compromettre la réputation et la visibilité d’un site web. Les programmeurs, les développeurs, les experts en SEO et les spécialistes du marketing doivent apprendre à identifier et à éradiquer ces liens afin de maintenir l’intégrité et la performance de leur site web. A travers cet article, nous vous apprenons à déceler et à bannir les liens toxiques sur votre site.

Qu’est ce qu’un lien toxique ?

En matière de référencement naturel, un lien toxique désigne un hyperlien pointant vers votre site web depuis une source peu fiable, de qualité médiocre ou considérée comme spam par les moteurs de recherche. Ces liens peuvent être générés de manière artificielle, achetés ou provenir de sites compromis. Ils sont souvent associés à des pratiques de référencement manipulatrices et peuvent entraîner des pénalités de la part des moteurs de recherche. Cela nuit au classement et à la visibilité de votre site.

Nombreux sont les webmasters et les propriétaires d’un site qui ne savent pas que des liens toxiques sont présents sur leur plateforme. Dans la majorité des cas, ces liens hypertextes proviennent d’une campagne de ninjalinking et d’achat de liens. Quelle que soit l’origine des liens toxiques, pensez à les bannir de votre site web pour éviter que Google pénalise votre positionnement dans la page de résultats de recherche.

Quels sont les différents types de liens toxiques ?

A la différence des backlinks utiles, les backlinks toxiques détériorent la visibilité et l’autorité d’un site web. Si votre site est lié à l’une des plateformes suivantes, votre stratégie de netlinking apporte plus de mal que de bien à votre site :

  • Sites au contenu peu fiable ou dupliqué ;

  • Sites web ayant des contenus illégaux ;

  • Sites pénalisés par Google ;

  • Sites étrangers ;

  • Sites spammy ;

  • Fermes de liens  ;

  • Sites non indexés ;

  • Ancres de liens sur-optimisées.

Cette liste n’est pas limitative. Il est crucial de connaître le type de liens toxiques qui infectent votre site afin de pouvoir mettre en œuvre la stratégie adéquate qui permet de s’en débarrasser.

Pourquoi doit-on se méfier des liens toxiques sur son site internet ?

La présence de liens toxiques sur un site web comporte plusieurs risques majeurs pour sa réputation en ligne et son classement dans les moteurs de recherche.

Tout d’abord, ces liens peuvent entraîner des pénalités de la part des moteurs de recherche, tels que Google, ce qui réduit la visibilité et le trafic organique du site. Les algorithmes de recherche sont de plus en plus sophistiqués pour détecter les pratiques de référencement frauduleuses, y compris les backlinks toxiques.

De plus, les backlinks toxiques peuvent ternir la réputation et la crédibilité du site aux yeux des utilisateurs. Lorsque les visiteurs voient des liens provenant de sources douteuses ou peu fiables, ils peuvent percevoir le site comme étant peu professionnel ou peu digne de confiance. Cela entraîne une baisse de la conversion et de la fidélisation des clients.

En outre, la présence de liens toxiques peut compromettre la sécurité du site en augmentant le risque d’attaques de sécurité, notamment les attaques par injection de liens ou les attaques de spam. Ces liens peuvent rediriger les utilisateurs vers des sites malveillants ou compromis, ou les exposer à des logiciels malveillants, des escroqueries en ligne ou d’autres menaces.

Quels sont les signes de la présence de liens toxiques vers son site web ?

Il existe de nombreuses manières de déceler la présence de liens toxiques vers votre plateforme.

Les données fournies par la Google Search Console

Il peut arriver que Google ait du mal à distinguer si les liens que vous avez inséré dans le cadre de la stratégie de netlinking sont des liens artificiels ou des spams. L’outil Google Search Console peut vous notifier ce doute d’algorithmes. Ce flou peut nuire au positionnement de votre site sur les moteurs de recherche puisque Google peut appliquer des pénalités dans le cas où il constate que les liens sont insérés d’une manière artificielle et frauduleuse.

Découvrez plus bas comment détecter les liens toxiques avec Google Search Console. Cliquez d’ailleurs sur ce lien pour découvrir comment maximiser la visibilité de votre site avec cet outil gratuit de Google.

Stagnation des métriques SEO

La mise en œuvre d’une stratégie de netlinking vise à augmenter la visibilité du site dans la SERP. Si aucun changement n’est constaté après la mise en œuvre de votre stratégie, c’est qu’il est possible que des liens toxiques soient présents sur votre plateforme. Pour le savoir, posez-vous des questions sur la nature des backlinks que vous avez insérés.

Baisse soudaine du trafic

Tout comme la stagnation des métriques, la baisse soudaine du trafic peut également être due à l’existence des liens toxiques sur votre site.En effet, Google a constaté que votre stratégie de netlinking n’est pas naturelle. Il en résulte qu’il a pénalisé votre plateforme en le déclassant des SERPs.

Augmentation brutale du nombre de backlinks

Vous constatez que le nombre de backlinks de votre site a augmenté d’une manière brutale dans un laps de temps très court ? Cela doit être un indice vous montrant qu’il y a des liens toxiques sur votre site. Dans des conditions normales, le travail sur la mise en place des backlinks pointant vers un site doit s’échelonner dans le temps. Si vous en obtenez un nombre élevé pendant une période très courte, vous devez vous soucier puisque votre site contient sûrement des backlinks toxiques.

Quels sont les critères pour vérifier la toxicité d’un lien sur son site web ?

Il est crucial d’analyser minutieusement le profil des liens qui pointent vers votre site. La modification ou la suppression d’un lien de qualité risque en effet de nuire à votre classement dans les résultats de recherche de Google.

Alors, comment savoir si un lien est toxique ? Il faut s’appuyer sur un certain nombre de critères.

L’indexation du site référent

Si vous doutez de la qualité d’un backlink sur votre site, le premier élément à vérifier est l’indexation de son site de provenance. Vous devez déterminer si le site en question est indexé sur Google. Cela se fait d’une manière simple : tapez son nom de domaine sur la barre du moteur de recherche et lancez la recherche. Si vous n’obtenez aucun résultat, c’est qu’il est fort probable que le site en question est pénalisé.

Le nom de domaine

L’autre manière pour déterminer si un lien est bon ou mauvais est de consulter le nom de domaine du site référent. Regardez l’extension. Méfiez-vous, par exemple, des sites qui se terminent par .ru. Vérifiez également les mots et les caractères du nom de domaine. Vous devez, par exemple, vous inquiéter si le backlink provient d’un site comme : “telecharger-facilement-et-gratuitement-un-pdf.fr”.

L’IP du site

Google peut pénaliser votre site s’il constate que la plupart des liens sur celui-ci proviennent de la même IP. Aux yeux du moteur de recherche, votre site fait en effet partie d’un réseau de sites. Pour éviter la pénalité, pensez à vérifier et à comparer le nombre de domaines référents et le nombre d’adresses IP pointant vers votre plateforme.

L’autorité du site

Les liens nocifs présents sur un site peuvent provenir des sites ayant une mauvaise réputation ou une faible autorité de domaine. Pour obtenir des données et métriques sur l’autorité et la fiabilité d’un site, vous pouvez utiliser de nombreux outils :

  • Domaine Authority de Moz’s Link Explorer ;

  • Trust Score de SEMrush ;

  • Trust Flow de Majestic ;

  • Domaine Rating d’Ahref ;

  • Etc.

A préciser que si un site n’a qu’une autorité faible, cela ne signifie pas forcément qu’il est mauvais. Prenons le cas d’un site web assez récent qui ne dispose que de très peu de domaines référents. S’il a créé un lien pour votre plateforme, cela ne signifie pas que celui-ci va nuire à votre référencement naturel. Pour avoir la certitude sur la qualité du site, vous avez la possibilité de faire une analyse approfondie en utilisant d’autres critères.

Le trafic et les mots-clés du site

Le trafic et les mots-clés positionnés font partie des indicateurs permettant d’analyser un site référent. Ce dernier a moins de chance de vous envoyer un lien nocif s’il est positionné sur de nombreux mots-clés et s’il enregistre un trafic élevé.

Les backlinks du site

Il est crucial d’analyser les backlinks et les domaines référents du site qui vous fait un lien pour déterminer si vos backlinks sont de qualité ou mauvais. Pour procéder, utilisez les indicateurs suivants :

  • Nombre de liens par rapport au nombre de domaines référents ;

  • Nombre d’IP référents par rapport au nombre de domaines référents ;

  • Ancres de liens ;

  • Ratio de liens DoFollow et NoFollow ;

  • Régularité dans l’acquisition des backlinks ;

  • Langues et extensions des domaines référents.

Les critères de toxicité d'un lien

Comment déceler les liens toxiques sur son site web ?

De nombreux outils s’offrent à vous pour faciliter la recherche des liens nocifs sur votre plateforme.

Comment utiliser Google Search Console pour déceler les liens toxiques sur son site internet ?

Google Search Console est l’un des outils que vous pouvez utiliser pour déceler les liens toxiques sur votre plateforme. Après s’être connecté et avoir sélectionné le site voulu dans le menu déroulant à gauche, cliquez sur le menu Liens. Vous avez alors accès aux données suivantes :

  • La liste des liens externe ;

  • La liste des liens ìnternes ;

  • Les domaines sites référents ;

  • Les principaux textes d’ancrage.

Analysez le nombre de liens provenant d’autres sites. Méfiez-vous si celui-ci est anormalement élevé. Par ailleurs, visitez les domaines référents et/ou les url référentes pour vérifier s’ils sont pertinents ou s’ils proviennent de sources douteuses. S’ils contiennent également des mots-clés excessifs ou des textes d’ancres génériques, les moteurs de recherche peuvent les considérer comme des spams.

Conseils d’utilisation de Search Atlas pour détecter les liens nocifs sur son site

Search Atlas est un outil puissant pour identifier les liens nuisibles sur votre site web. Pour l’utiliser convenablement, voici un guide étape par étape :

La création d’un compte et l’ajout du site web

Pour commencer, créez un compte Search Atlas et connectez-le à votre compte Google Search Console. Cela fait, ajoutez votre site web à votre compte Search Atlas en suivant les instructions fournies.

L’exploration complète du site

Faites une analyse complète de votre site web afin d’identifier tous les liens. Lors de cette étape, Search Atlas examinera votre plateforme et collectera des données détaillées sur les liens.

L’analyse des résultats

Une fois l’exploration terminée, ouvrez le rapport “Liens”. Vous y trouverez des informations qui vous permettront d’analyser les backlinks selon leur toxicité potentielle. En effet, Search Atlas a recours à des algorithmes avancés pour déceler les liens suspects, tels que les liens de mauvaise qualité ou provenant de sites de spam.

L’examen des liens suspects

Faites une analyse complète de chaque lien suspect en cliquant dessus. Vous avez accès à des informations détaillées, telles que le site web source, l’ancre du lien et d’autres éléments. Vous en avez besoin pour déterminer si le lien en question est nuisible.

Informations importantes sur l’outil Search Atlas : il s’agit d’un outil payant offrant un essai gratuit. La version payante est la plus préconisée pour bénéficier d’un fonctionnement complet.

Quels sont les autres outils pour détecter les liens nocifs sur son site web ?

Que vous utilisez Google Search Console ou Search Atlas, vous pouvez les associer à d’autres outils d’analyse pour vous offrir une meilleure compréhension du profil de liens de votre site.

Voici les autres outils à votre disposition :

Moz’s Link Explorer

Moz’s Link Explorer fournit des données sur les liens entrants d’un site, y compris ceux considérés comme toxiques. Il utilise des indicateurs tels que le Spam Score pour évaluer le risque potentiel des liens.

SEMrush

Cet outil propose une fonctionnalité appelée « Backlink Audit » qui permet de détecter les liens toxiques sur un site web. Cette fonctionnalité analyse les backlinks d’un site et identifie ceux qui sont potentiellement nocifs, en se basant sur des critères tels que la qualité du site référent, la pertinence du lien et les pratiques de création de liens suspects.

Semrush, un outil de détection de liens toxiques

Exemple de données fournies par Semrush, évaluant la toxicité des backlinks d’un site web.

Ahrefs

Ahrefs offre une fonctionnalité de « Backlink Audit » qui identifie les liens toxiques sur un site web. Cette fonctionnalité analyse les backlinks du site, évalue leur qualité et identifie les liens potentiellement nocifs en se basant sur divers critères comme le Spam Score et la pertinence du site référent.

Quelle mesure appliquer en cas de détection de liens toxiques sur son site web ?

Vous avez bien identifié des backlinks nocifs sur votre site web ? Vous devez maintenant les supprimer afin de protéger votre réputation en ligne et maintenir votre classement dans les moteurs de recherche. Pour cela, deux solutions s’offrent à vous.

Contacter les webmasters du site source

Une fois que vous avez identifié les backlinks toxiques, vous pouvez contacter les webmasters des sites Web qui les hébergent et leur demander de les supprimer. La plupart des webmasters seront heureux de le faire si vous leur expliquez que le lien est nuisible à votre site Web.

Désavouer les backlinks

Si vous ne parvenez pas à contacter les webmasters du site référent ou s’ils refusent de supprimer les liens, vous pouvez désavouer ces derniers. Certains outils, tels que Google Search Console ou encore Search Atlas proposent cette fonctionnalité. L’approche consiste à montrer aux moteurs de recherche que vous ne cautionnez pas ces liens et qu’ils ne doivent pas être pris en compte dans le référencement naturel de votre site.

Si vous utilisez Google Search Console, voici les étapes à suivre pour désavouer des liens toxiques :

  • Accédez à la Search Console de Google et sélectionnez votre site Web ;

  • Cliquez sur « Liens » puis sur « Outils de désaveu de liens » ;

  • Téléchargez un fichier .txt contenant la liste des liens que vous souhaitez désavouer ;

  • Cliquez sur « Soumettre ».

A préciser que désavouer des liens n’est pas sans risque. En effet, votre liste de backlinks à supprimer pourrait contenir de bons liens qui assurent le classement de votre site dans les SERPs.  Pour éviter que l’opération nuit au SEO de votre site, voici nos conseils :

  • Analysez minutieusement les liens : pour cela, prenez votre temps ;

  • Choisissez avec précision les backlinks à supprimer pour empêcher la détérioration de votre profil de netlinking.

Confiez votre stratégie de netlinking à une agence digitale qualifiée, comme Pongo

Notre agence vous offre un ensemble de services visant à renforcer l’autorité et la visibilité de votre site web. Notre objectif est de le doter de backlinks de qualité le hissant au sommet des résultats de recherche.

Contactez-nous pour parler ensemble de votre projet ou pour obtenir d’amples informations sur nos prestations.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *