Articles

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. 85% des employés ont déjà été confrontés à un conflit sur leur lieu de travail. 29% y sont confrontés de façon très régulière. Vous pensez pouvoir y échapper ? N’oubliez pas que vos collaborateurs viennent de divers horizons et les sources de tension peuvent êtres diverses et variées. Heureusement, il existe des moyens relativement simples de résoudre les conflits et retrouver une certaine harmonie au sein de votre équipe.

 

Agir rapidement pour résoudre les conflits

Dans un monde idéal, on éviterait tout simplement les conflits sur le lieu de travail. Malheureusement, une fois qu’ils surviennent, les conflits ne se résolvent pas d’eux-mêmes. En effet, s’ils ne sont pas gérés correctement ou reconnus à temps, ils peuvent détruire la cohésion du groupe au sein de votre entreprise. C’est pour cela qu’il est important de prendre des mesures rapides, voire immédiates, pour résoudre un conflit, aussi petit soit-il. Plus tôt vous le reconnaîtrez, meilleures seront vos chances de trouver une solution. Ainsi, au moindre désaccord, agissez tout de suite et rassemblez les employés concernés autour d’une table afin de trouver un compromis.

 

Ne jamais prendre parti

Vous aurez certainement un avis personnel sur la question, mais pensez à garder un comportement impartial lors de la résolution d’un conflit. Le but n’est pas qu’il y ait un gagnant ou un perdant. Au contraire, cela pourrait même causer d’autres problèmes par la suite… La meilleure chose à faire est d’encourager toutes les parties à engager une discussion constructive. De plus, en ayant l’occasion de parler de leurs préoccupations, cela aidera déjà à relâcher les tensions. Votre rôle sera d’agir uniquement en médiateur. Facilitez l’écoute entre les deux parties, tout en adoptant une approche structurée. Ainsi :

Établissez un ordre du jour précis et un objectif.

L’objectif de la rencontre doit être clair et approuvé par les deux parties.

Toute la discussion doit tourner autour de cet objectif.

Ensemble, trouvez un terrain d’entente pour résoudre le conflit.

 

Réserver un espace-détente

La plupart des conflits au travail commencent lorsque les collaborateurs sont coincés dans un environnement fermé. À cet effet, vos bureaux devraient disposer d’un espace dédié aux pauses, un endroit où les employés peuvent se détendre et se reposer pour échapper à des situations stressantes. Ces zones offrent un moyen de se calmer et de se recentrer sur soi-même. Elles sont aussi être utiles pour désamorcer les conflits entre deux collègues.

 

Organiser des compétitions constructives

Pour prévenir les tensions au sein de votre équipe, pourquoi ne pas organiser des compétitions saines ? Cette technique est idéale pour les personnes qui entament le conflit dans le but de gagner par tous les moyens possibles. Pensez à une compétition sportive ou une activité ludique qui nécessite la cohésion et le travail en équipe : tournoi de ping-pong, escape game, chasse au trésor, mini-golf…

 

Encourager les employés à choisir leurs batailles

Une communication ouverte et honnête est toujours la première voie à suivre. Toutefois, la perception de la gravité du problème varie d’une personne à l’autre. Et, parfois, il est préférable de ne pas perdre de temps sur des conflits qui n’ont pas lieu d’être.

 

Amener l’équipe à se poser les bonnes questions

En tant que manager, faites comprendre à votre équipe que toutes les batailles ne se valent pas. Invitez vos collaborateurs à se poser les questions suivantes :

  • Quelle est l’importance de ce conflit pour moi ?
  • Est-ce assez important pour que j’y consacre du temps ?
  • Cela permet d’éviter des soucis politiques inutiles, qui peuvent avoir un impact considérable sur la productivité des employés.

 

Promouvoir un bel état d’esprit

Chaque nuage a un bon côté. Encouragez votre équipe à se concentrer sur le côté positif d’un désaccord sans laisser les émotions négatives les consumer. Vos employés doivent comprendre que la colère obscurcit leur capacité de jugements éclairés et nuit à l’esprit de groupe. Vous devez promouvoir la fusion au sein de votre équipe. Chaque employé doit garder en tête les valeurs de l’entreprise, développer l’honnêteté dans la communication et éviter les paroles blessantes. Un débat, même animé, peut mener à de nouvelles idées ou conduire à des améliorations. Chaque conflit doit donc se terminer par un compromis qui fera grandir les parties concernées.

 

Résoudre les conflits avec humour

L’humour est un outil très puissant contre les conflits. Il incite les collaborateurs concernés à envisager les problèmes sous un angle différent et plus positif, ce qui permet de résoudre rapidement les différends. En effet, lorsque les parties se mettent à rire par intérêt commun, elles peuvent se rapprocher les unes des autres à un niveau plus humain. Un jeu de mots ou une remarque espiègle peuvent réduire le stress et désamorcer la situation. Les conflits peuvent coûtent chers à l’entreprise. Anticipez les conséquences néfastes en promouvant la cohésion entre vos employés. Dès qu’un problème surgit, agissez rapidement pour trouver une solution qui conviendra à tous les collaborateurs. La résolution de conflit n’est pas toujours chose aisée. En tant que manager, vous pouvez vous former pour apprendre à gérer les situations de tension.

Depuis la crise sanitaire, pas moins de 5,2 millions de personnes se sont retrouvées en télétravail. Cette situation, qui n’est pas habituelle pour tout le monde, a forcé les entreprises à revoir les codes et à s‘adapter à une toute nouvelle dynamique. Ce nouveau modèle est-il bien parti pour rester ? Le Coronavirus aura-t-il signé la mort du modèle open space ?

 

[bc_random_banner category=default]

 

Fin du confinement = retour de l’open space ?

Alors que le confinement touche bientôt à sa fin dans un grand nombre de pays, la reprise du boulot est imminente. Certains ont d’ailleurs déjà repris leurs postes, en respectant certaines mesures d’hygiène et de distanciation. Mais qu’en est-il du travail en open space ? Maintenant que plusieurs entreprises ont goûté aux joies du télétravail, l’open space sera-t-il mort et enterré ? En effet, une fois installé dans la routine du télétravail, le retour au « bureau » peut s’avérer quelque peu difficile.

 

La communication en Télétravail Vs Open Space

On pourrait penser que la communication entre les collaborateurs est meilleure en open space, car tout le monde est déjà présent sur le lieu de travail. En télétravail, on parle souvent d’isolement et de solitude. Toutefois, qu’en est-il réellement ? Et si la communication était finalement bien plus efficace à distance ? En effet, il a été prouvé que les collaborateurs se parlent beaucoup moins en open space. D’ailleurs, il y a quelques années plusieurs études ont été réalisées pour mesurer le bien-être des salariés en open space. En 2018, deux professeurs de l’Université de Harvard ont révélé que même en open space, les discussions se font davantage à travers des supports électroniques qu’en face-à-face.

 

Le début de la fin pour l’open space ?

Il faut savoir que le télétravail commençait déjà à prendre de l’ampleur, séduisant les entreprises grâce à ses nombreux atouts. Toutefois, la pandémie a joué un rôle majeur dans l’accélération de ce processus. En effet, face à la crise, les entreprises se sont vues forcées de revoir leur mode de travail. Réduction de coûts, communication plus efficace et flexibilité sont sans doute les arguments majeurs en faveur du travail à distance. Serait-ce donc le début de la fin pour l’open space.

 

Quid de l’isolement des travailleurs ?

Même si le télétravail présente un nombre infini d’avantages, il ne fait pas l’unanimité. En effet, plusieurs experts déplorent le fait que le télétravail favorise l’isolement des collaborateurs. De plus, ce mode de travail pourrait entrainer une diminution drastique du travail collectif, qui sert avant tout à resserrer les liens entre les collaborateurs. Sans oublier le sens d’appartenance qui risque d’en souffrir quand on est en pyjama devant son ordinateur portable. Travailler à domicile réduit dangereusement la barrière entre la vie professionnelle et personnelle. Est-ce que la rentabilité éventuelle de ce mode de travail suffirait donc à abandonner complètement l’open space ?

 

Parce que l’open space n’a pas que des mauvais côtés

Comme on le disait plus haut, le fait de se retrouver dans les mêmes locaux pourrait contribuer à renforcer l’esprit d’équipe. Entre les sessions de brainstorming ou tout simplement la pause-café qui permet d’échanger avec un collègue, le télétravail pourrait donner un sentiment de grande solitude à côté. D’ailleurs, les échanges d’idées, surtout quand on est dans le domaine créatif, se font plus naturellement quand on se trouve dans le même espace physique. Par ailleurs, un autre point fort de l’open space est la possibilité de juger plus facilement si un collaborateur a un souci. En ayant une vision globale, un manager peut plus aisément mesurer l’ambiance générale de l’équipe également. Cela permet de mieux répartir la charge de travail.

En effet, en télétravail, personne ne verra si vous croulez sous une pile de dossiers ou si vous avez du mal à vous en sortir avec une tâche en particulier.

 

Repenser notre rapport au travail

Cette crise de Coronavirus a forcé les entreprises et les employés à repenser leur rapport au travail. Maintenant qu’ils ont goûté au télétravail, les salariés ne voudront sans doute plus se rendre dans un bureau. Du côté des chefs d’entreprise, cela pourrait représenter des économies considérables en termes de locaux et de ressources. De plus, patrons comme employés, personne n’a hâte de se retrouver à nouveau dans les embouteillages ou de se réveiller à l’aube pour arriver à l’heure au bureau. Verrons-nous donc un consensus prendre naissance en faveur du télétravail ?

 

Télétravail : les bonnes pratiques

Plusieurs solutions technologiques existent déjà et certaines sont indispensables pour le bon fonctionnement du télétravail en entreprise. Tandis que d’autres permettent d’en faciliter la pratique et amènent du confort aux collaborateurs pour une meilleure réussite dans cette nouvelle organisation de travail. Les entreprises peuvent : mettre en place un VPN, donner l’accès à un Webmail, développer une messagerie instantanée, mettre à disposition des outils de communications asynchrones, profiter du softphone, s’appuyer sur le travail collaboratif, migrer des logiciels en mode SaaS, ou encore créer des réunions virtuelles avec la webconférence.

 

Maintenir les liens sociaux avec ses collègues

Néanmoins, outre le fait que des réunions de travail sont plus efficaces quand les personnes concernées sont physiquement présentes, il est également important de maintenir des liens. Cela renforce la convivialité et permet de maintenir des liens sociaux. Cela a toute son importance en ce qui concerne la motivation des employés. Ainsi, même si le travail au bureau n’a jamais remporté tous les suffrages, il serait peu probable que le modèle soit définitivement enterré.

Digitaliser son business – une opportunité à saisir

Enfin, un nouveau mode de travail signifie aussi qu’il y a des opportunités à saisir si vous êtes un fournisseur B2B dans une industrie qui a été lente à s’adapter au marketing numérique. L’adaptabilité est un facteur clé de la résilience. Si vous avez pour habitude de sortir et de rencontrer de nouveaux clients en face-à-face avant de faire des affaires, l’adaptation peut signifier l’ouverture de nouveaux canaux sur le web ou les plates-formes de médias sociaux. Dans les mois à venir, les clients potentiels vont être moins ouverts à l’idée de vous laisser passer la porte et leur serrer la main – et personne n’a vraiment aucune idée de combien de temps cela va durer et si cela conduira à un changement à long terme.

Il n’y a malheureusement pas de solution parfaite (du moins pour le moment), mais pour la cohésion d’équipe et le bien être des salariés, aujourd’hui la moins mauvaise des solutions sera celle issue de longues discussions entre les salariés, leurs représentants et le médecin de travail. Les entreprises ont intérêt à coconstruire avec les collaborateurs.

 

Le travail en open space est de plus en plus prisé par les entreprises, surtout les PME. En effet, cette solution comporte plusieurs avantages, notamment la cohésion d’équipe et l’autonomie des collaborateurs. Toutefois, elle présente également un certain nombre d’inconvénients. Voyons cela plus en détails.

 

Qu’est-ce qu’un open space ?

Le travail en open space est avant tout un symbole de modernité. Ce modèle, de plus en plus convoité par les entreprises émergentes, connait une véritable émergence depuis le début du XXIe siècle. Dans les grandes lignes, il s’agit d’un espace commun où les collaborateurs se retrouvent à travailler sans cloisons.

 

Open space et coworking

Chez les entrepreneurs, on retrouve le jumeau caché de l’open space, le coworking. Un grand nombre de startups ont d’ailleurs adopté cette pratique car on y retrouve les mêmes avantages. Ainsi, dans les deux cas, travailler dans un espace décloisonné estompe les liens hiérarchiques entre les membres de l’équipe. Cette notion d’égalité entre les salariés et leur dirigeant n’est pas négligeable. Une tendance qui s’inscrit d’ailleurs dans le management horizontal.

 

Les points fort du travail en open space

  1. Une meilleure diffusion de l’info

Cet espace de collaboration est à la fois novateur et créatif. De plus, l’information circule plus rapidement et efficacement grâce au contact direct entre les employés.

 

  1. Le gain de place

En effet, l’absence de murs/cloisons représente un véritable gain de place et une flexibilité incomparable.

 

  1. La convivialité

Un avantage certain de l’open-space, c’est le fait de créer un espace de travail convivial. L’atmosphère incite ainsi à la créativité et booste la performance et la motivation chez les employés.

 

  1. Renforcer la culture d’entreprise

C’est l’option idéale pour consolider le travail d’équipe développer ou renforcer la culture d’entreprise. En effet, l’union fait la force et les salariés se sentent plus investis dans leur projet.

 

  1. Une notion d’horizontalité

En travaillant ensemble, dans le même espace, toutes les fonctions et les différents grades se retrouvent mélangés. Cette méthode de travail crée une notion d’horizontalité au sein de l’entreprise.

 

Les limites de l’open-space dans le milieu professionnel actuel

Si vous avez besoin de travailler dans un environnement calme, l’open space n’est pas fait pour vous. En effet, l’absence de barrières signifie que vous aurez en permanence du mouvement autour. Ainsi, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux si vous ne supportez pas le bruit ou si vous avez un grand besoin de concentration. Certains employés de nature réservée et introvertie pourraient également ne pas s’adapter en open space. Effectivement, un des objectifs de cette méthode est de créer un espace de travail collaboratif. Et donc, de lutter contre l’isolement des collaborateurs.

 

La confidentialité et le stress

L’open-space est définitivement à proscrire si l’entreprise est amenée à travailler sur des missions sensibles et confidentielles. En effet, le risque de fuite, voire de documents perdus/égarés est plus grand. Ce modèle d’entreprise peut également représenter une source de stress. Le fait d’être obligé de côtoyer un grand nombre de salariés, de personnalités différentes, peut être la cause de nombreux troubles psychosociaux. Il en est de même lors de la résolution de conflits, qu’ils soient d’ordre professionnel ou personnel.

Ainsi, cette organisation de travail ne s’adapte pas à tous les types d’entreprises. Tout comme le coworking, il est donc primordial d’établir des règles de vie en communauté.

La relation entre freelance et entreprise est un sujet qui a le mérite d’être abordé. A l’ère du 2.0, le freelance séduit plus que jamais, par son côté flexible et son accessibilité. D’ailleurs, bon nombre d’entreprises font appel à des freelancer, mais encore faut-il trouver le bon. En effet, une fois que le candidat idéal a été repéré et embauché, il est important de suivre certaines règles pour une collaboration réussie.

Avez-vous vraiment besoin d’engager un freelance ?

Vous recherchez un candidat ayant des compétences spécifiques, mais vous ne voulez ou ne pouvez pas embaucher un employé de plus pour le moment ? Votre entreprise pourrait alors décider de faire appel à un freelance. Toutefois, ce n’est pas une décision à prendre à la légère. D’abord, assurez-vous que cette collaboration est vraiment nécessaire et sera utile. En effet, un freelancer a la possibilité de stopper la collaboration à tout moment. Ainsi, assurez-vous en premier lieu qu’aucun de vos employés ne possède les compétences nécessaires pour accomplir la tâche en question.

Faites-en un membre de votre équipe

Une fois cette question résolue, l’étape suivante sera de travailler de manière optimale avec le freelance ! Pour cela, intégrez-le à votre équipe. Même s’il n’a pas de bureau, il fait partie de votre équipe au même titre que vos employés. Pensez donc à le présenter à tout le monde et à le mettre en contact avec tous ses collaborateurs directs. Cela renforcera par ailleurs son sens de l’appartenance. De plus, les employés auront tendance à l’accueillir plus chaleureusement et valoriser son travail au sein de l’entreprise. N’oubliez-pas de l’inviter également aux évènements organisés par la boite, notamment team building et réunions d’entreprises, entre autres.

Renforcez l’objectif de votre organisation

À cet effet, profitez-en pour organiser régulièrement des pauses café, des déjeuners d’équipe, ou autres activités informelles. Cela renforcera la vision et l’objectif de votre entreprise et démontrera à vos collaborateurs que tout le monde fait partie d’une seule et même équipe. De plus, cela permettra d’instaurer un climat de confiance, ce qui est crucial pour une collaboration réussie.

Pas de mise en concurrence entre freelancer et salariés

Un des ingrédients les plus importants pour une collaboration fructueuse est de trouver un bon équilibre entre les salariés et les freelances. Evitez d’établir, dès le départ, les limites des prérogatives de chacune des deux parties. Il est important de trouver le juste équilibre entre une relation intelligente et le travail excessif. Toutefois, le risque reste de menacer le bien-être de vos employés les plus talentueux. Laissez donc le temps et l’opportunité à vos salariés d’effectuer un travail approfondi de grande valeur. Et ne déléguez pas systématiquement au freelance.

La responsabilité des deux parties

L’une des bases de l’activité du freelance est le confort de pouvoir travailler de là où il veut. Toutefois, assurez-vous que vos employés et le freelance prennent le temps de se connaître. En tant que dirigeant d’entreprise, vous devez comprendre cela et être souple dans vos règles. Le freelance, quant à lui, doit savoir qu’il sera jugé sur ses résultats. En effet, il doit accomplir ses tâches dans le temps et les limites définis par son employeur. Il doit également avoir le sens des responsabilités et envoyer régulièrement des rapports.

De temps en temps, l’entreprise et le freelance doivent faire des mises au point pour entretenir la relation et maintenir la communication. En procédant ainsi, une confiance s’établit entre les deux parties et le travail se passe comme sur des roulettes.

Le travail à domicile était la grande tendance de ces dernières années. Toutefois, certains entrepreneurs, et plus souvent les startups, choisissent le coworking. En effet, ses avantages sont bien plus nombreux qu’on le croit. Mais quels sont-ils ? Que peut-on tirer de positif en partageant un espace de bureau avec des inconnus ? Voyons cela de plus près.

 

Conditions préalables pour un coworking sans problèmes

D’abord, il faut savoir qu’il y a quand même des conditions pour que le coworking fonctionne. À commencer par le fait de s’entendre avec les autres parties. C’est pourquoi beaucoup de gens choisissent de travailler avec des amis. Cependant, les étrangers peuvent aussi devenir des partenaires de coworking parfaits. Ainsi, en open space, il faut veiller à créer une atmosphère de respect mutuel et de compréhension. Ces règles devraient inclure des restrictions en matière de bruit et des mesures de sécurité. Vous pouvez également établir un contrat pour vous assurer que tout le monde respecte les règles. Voyons maintenant les avantages !

 

Dites adieu à la solitude

L’un des principaux problèmes de l’entrepreneuriat est la solitude. Par conséquent, un autre avantage principal du coworking est la possibilité de rencontrer des gens. En « s’incrustant » dans des bureaux qui ne sont pas les vôtres, vous pouvez rencontrer d’autres personnes et ne plus travailler seul. Ces rassemblements peuvent aussi générer de nouveaux partenariats d’affaires supplémentaires. Vous pourriez être amenés à collaborer avec des personnes dans un domaine d’activité proche ou complémentaire à votre pratique. Une initiative intelligente à ne pas négliger. Vous pouvez répondre ensemble aux demandes des clients ou simplement demander de l’aide à ceux qui vous entourent.

 

Organisez des réunions pour renforcer l’esprit d’équipe

Si vous faites confiance et vous entendez bien avec vos collègues, essayez d’organiser des réunions régulières. Par exemple, vous pouvez prendre le petit déjeuner ensemble le vendredi matin et parler de ce qui s’est passé pendant la semaine. Ces réunions permettent de discuter des problèmes et trouver des solutions, en équipe. C’est une excellente façon de trouver de nouvelles idées auxquelles vous n’auriez peut-être jamais pensé seul. Les incubateurs sont particulièrement adaptés à cette pratique et sont l’endroit idéal pour trouver des collaborateurs.

 

Le Coworking vous permet d’économiser de l’argent

Les espaces de coworking existent souvent pour des raisons économiques. Le loyer d’un bureau peut coûter cher au mètre carré, surtout dans les grandes villes. L’ajout de quelques postes de travail supplémentaires vous permettra d’optimiser l’espace de travail, réduisant ainsi les coûts. De même, il existe de nombreuses façons de réduire les autres coûts fixes et variables associés à la gestion d’entreprise. Il s’agit notamment des consommables liés à la gestion de base de l’entreprise (café, électricité, internet, imprimante, frais d’entretien, etc.).

 

Évoluer dans un espace dynamique

Si le coworking se passe bien et que votre entreprise évolue, vous pouvez envisager de louer de plus grands espaces. Cela vous permettra d’augmenter le volume de votre bureau sans trop investir. Si vous pouvez trouver les bons collaborateurs et l’environnement de travail adéquat, votre entreprise évoluera dans un espace dynamique. Cela est moins contraignant socialement et plus bénéfique en termes d’argent et de croissance que le travail à domicile. En fin de compte, la clé est de suivre les règles et de s’entendre les uns avec les autres pour une expérience de coworking en douceur.