Articles

Open space : quels sont les avantages et les inconvénients ?

Open Space

Le travail en open space est de plus en plus prisé par les entreprises, surtout les PME. En effet, cette solution comporte plusieurs avantages, notamment la cohésion d’équipe et l’autonomie des collaborateurs. Toutefois, elle présente également un certain nombre d’inconvénients. Voyons cela plus en détails.

 

Qu’est-ce qu’un open space ?

Le travail en open space est avant tout un symbole de modernité. Ce modèle, de plus en plus convoité par les entreprises émergentes, connait une véritable émergence depuis le début du XXIe siècle. Dans les grandes lignes, il s’agit d’un espace commun où les collaborateurs se retrouvent à travailler sans cloisons.

 

Open space et coworking

Chez les entrepreneurs, on retrouve le jumeau caché de l’open space, le coworking. Un grand nombre de startups ont d’ailleurs adopté cette pratique car on y retrouve les mêmes avantages. Ainsi, dans les deux cas, travailler dans un espace décloisonné estompe les liens hiérarchiques entre les membres de l’équipe. Cette notion d’égalité entre les salariés et leur dirigeant n’est pas négligeable. Une tendance qui s’inscrit d’ailleurs dans le management horizontal.

 

Les points fort du travail en open space

  1. Une meilleure diffusion de l’info

Cet espace de collaboration est à la fois novateur et créatif. De plus, l’information circule plus rapidement et efficacement grâce au contact direct entre les employés.

 

  1. Le gain de place

En effet, l’absence de murs/cloisons représente un véritable gain de place et une flexibilité incomparable.

 

  1. La convivialité

Un avantage certain de l’open-space, c’est le fait de créer un espace de travail convivial. L’atmosphère incite ainsi à la créativité et booste la performance et la motivation chez les employés.

 

  1. Renforcer la culture d’entreprise

C’est l’option idéale pour consolider le travail d’équipe développer ou renforcer la culture d’entreprise. En effet, l’union fait la force et les salariés se sentent plus investis dans leur projet.

 

  1. Une notion d’horizontalité

En travaillant ensemble, dans le même espace, toutes les fonctions et les différents grades se retrouvent mélangés. Cette méthode de travail crée une notion d’horizontalité au sein de l’entreprise.

 

Les limites de l’open-space dans le milieu professionnel actuel

Si vous avez besoin de travailler dans un environnement calme, l’open space n’est pas fait pour vous. En effet, l’absence de barrières signifie que vous aurez en permanence du mouvement autour. Ainsi, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux si vous ne supportez pas le bruit ou si vous avez un grand besoin de concentration. Certains employés de nature réservée et introvertie pourraient également ne pas s’adapter en open space. Effectivement, un des objectifs de cette méthode est de créer un espace de travail collaboratif. Et donc, de lutter contre l’isolement des collaborateurs.

 

La confidentialité et le stress

L’open-space est définitivement à proscrire si l’entreprise est amenée à travailler sur des missions sensibles et confidentielles. En effet, le risque de fuite, voire de documents perdus/égarés est plus grand. Ce modèle d’entreprise peut également représenter une source de stress. Le fait d’être obligé de côtoyer un grand nombre de salariés, de personnalités différentes, peut être la cause de nombreux troubles psychosociaux. Il en est de même lors de la résolution de conflits, qu’ils soient d’ordre professionnel ou personnel.

Ainsi, cette organisation de travail ne s’adapte pas à tous les types d’entreprises. Tout comme le coworking, il est donc primordial d’établir des règles de vie en communauté.

Freelance et entreprise : les secrets d’une collaboration réussie

La relation entre freelance et entreprise est un sujet qui a le mérite d’être abordé. A l’ère du 2.0, le freelance séduit plus que jamais, par son côté flexible et son accessibilité. D’ailleurs, bon nombre d’entreprises font appel à des freelancer, mais encore faut-il trouver le bon. En effet, une fois que le candidat idéal a été repéré et embauché, il est important de suivre certaines règles pour une collaboration réussie.

Avez-vous vraiment besoin d’engager un freelance ?

Vous recherchez un candidat ayant des compétences spécifiques, mais vous ne voulez ou ne pouvez pas embaucher un employé de plus pour le moment ? Votre entreprise pourrait alors décider de faire appel à un freelance. Toutefois, ce n’est pas une décision à prendre à la légère. D’abord, assurez-vous que cette collaboration est vraiment nécessaire et sera utile. En effet, un freelancer a la possibilité de stopper la collaboration à tout moment. Ainsi, assurez-vous en premier lieu qu’aucun de vos employés ne possède les compétences nécessaires pour accomplir la tâche en question.

Faites-en un membre de votre équipe

Une fois cette question résolue, l’étape suivante sera de travailler de manière optimale avec le freelance ! Pour cela, intégrez-le à votre équipe. Même s’il n’a pas de bureau, il fait partie de votre équipe au même titre que vos employés. Pensez donc à le présenter à tout le monde et à le mettre en contact avec tous ses collaborateurs directs. Cela renforcera par ailleurs son sens de l’appartenance. De plus, les employés auront tendance à l’accueillir plus chaleureusement et valoriser son travail au sein de l’entreprise. N’oubliez-pas de l’inviter également aux évènements organisés par la boite, notamment team building et réunions d’entreprises, entre autres.

Renforcez l’objectif de votre organisation

À cet effet, profitez-en pour organiser régulièrement des pauses café, des déjeuners d’équipe, ou autres activités informelles. Cela renforcera la vision et l’objectif de votre entreprise et démontrera à vos collaborateurs que tout le monde fait partie d’une seule et même équipe. De plus, cela permettra d’instaurer un climat de confiance, ce qui est crucial pour une collaboration réussie.

Pas de mise en concurrence entre freelancer et salariés

Un des ingrédients les plus importants pour une collaboration fructueuse est de trouver un bon équilibre entre les salariés et les freelances. Evitez d’établir, dès le départ, les limites des prérogatives de chacune des deux parties. Il est important de trouver le juste équilibre entre une relation intelligente et le travail excessif. Toutefois, le risque reste de menacer le bien-être de vos employés les plus talentueux. Laissez donc le temps et l’opportunité à vos salariés d’effectuer un travail approfondi de grande valeur. Et ne déléguez pas systématiquement au freelance.

La responsabilité des deux parties

L’une des bases de l’activité du freelance est le confort de pouvoir travailler de là où il veut. Toutefois, assurez-vous que vos employés et le freelance prennent le temps de se connaître. En tant que dirigeant d’entreprise, vous devez comprendre cela et être souple dans vos règles. Le freelance, quant à lui, doit savoir qu’il sera jugé sur ses résultats. En effet, il doit accomplir ses tâches dans le temps et les limites définis par son employeur. Il doit également avoir le sens des responsabilités et envoyer régulièrement des rapports.

De temps en temps, l’entreprise et le freelance doivent faire des mises au point pour entretenir la relation et maintenir la communication. En procédant ainsi, une confiance s’établit entre les deux parties et le travail se passe comme sur des roulettes.

Coworking : connaissez-vous vraiment ses avantages ?

Coworking : connaissez-vous vraiment ses avantages ?

Le travail à domicile était la grande tendance de ces dernières années. Toutefois, certains entrepreneurs, et plus souvent les startups, choisissent le coworking. En effet, ses avantages sont bien plus nombreux qu’on le croit. Mais quels sont-ils ? Que peut-on tirer de positif en partageant un espace de bureau avec des inconnus ? Voyons cela de plus près.

 

Conditions préalables pour un coworking sans problèmes

D’abord, il faut savoir qu’il y a quand même des conditions pour que le coworking fonctionne. À commencer par le fait de s’entendre avec les autres parties. C’est pourquoi beaucoup de gens choisissent de travailler avec des amis. Cependant, les étrangers peuvent aussi devenir des partenaires de coworking parfaits. Ainsi, en open space, il faut veiller à créer une atmosphère de respect mutuel et de compréhension. Ces règles devraient inclure des restrictions en matière de bruit et des mesures de sécurité. Vous pouvez également établir un contrat pour vous assurer que tout le monde respecte les règles. Voyons maintenant les avantages !

 

Dites adieu à la solitude

L’un des principaux problèmes de l’entrepreneuriat est la solitude. Par conséquent, un autre avantage principal du coworking est la possibilité de rencontrer des gens. En « s’incrustant » dans des bureaux qui ne sont pas les vôtres, vous pouvez rencontrer d’autres personnes et ne plus travailler seul. Ces rassemblements peuvent aussi générer de nouveaux partenariats d’affaires supplémentaires. Vous pourriez être amenés à collaborer avec des personnes dans un domaine d’activité proche ou complémentaire à votre pratique. Une initiative intelligente à ne pas négliger. Vous pouvez répondre ensemble aux demandes des clients ou simplement demander de l’aide à ceux qui vous entourent.

 

Organisez des réunions pour renforcer l’esprit d’équipe

Si vous faites confiance et vous entendez bien avec vos collègues, essayez d’organiser des réunions régulières. Par exemple, vous pouvez prendre le petit déjeuner ensemble le vendredi matin et parler de ce qui s’est passé pendant la semaine. Ces réunions permettent de discuter des problèmes et trouver des solutions, en équipe. C’est une excellente façon de trouver de nouvelles idées auxquelles vous n’auriez peut-être jamais pensé seul. Les incubateurs sont particulièrement adaptés à cette pratique et sont l’endroit idéal pour trouver des collaborateurs.

 

Le Coworking vous permet d’économiser de l’argent

Les espaces de coworking existent souvent pour des raisons économiques. Le loyer d’un bureau peut coûter cher au mètre carré, surtout dans les grandes villes. L’ajout de quelques postes de travail supplémentaires vous permettra d’optimiser l’espace de travail, réduisant ainsi les coûts. De même, il existe de nombreuses façons de réduire les autres coûts fixes et variables associés à la gestion d’entreprise. Il s’agit notamment des consommables liés à la gestion de base de l’entreprise (café, électricité, internet, imprimante, frais d’entretien, etc.).

 

Évoluer dans un espace dynamique

Si le coworking se passe bien et que votre entreprise évolue, vous pouvez envisager de louer de plus grands espaces. Cela vous permettra d’augmenter le volume de votre bureau sans trop investir. Si vous pouvez trouver les bons collaborateurs et l’environnement de travail adéquat, votre entreprise évoluera dans un espace dynamique. Cela est moins contraignant socialement et plus bénéfique en termes d’argent et de croissance que le travail à domicile. En fin de compte, la clé est de suivre les règles et de s’entendre les uns avec les autres pour une expérience de coworking en douceur.