Google améliore Lightouse avec un outil d’audit SEO

Lightouse est un outil open source automatisé, qui permet d’améliorer la qualité des pages web. Extension de Chrome, Lightouse permet aux développeurs d’évaluer leur performance, leur accessibilité et leur compatibilité avec les Progressive Web Apps. Google vient d’améliorer son outil et ajoutant une nouvelle catégorie : l’audit SEO.

Un outil d’optimisation du référencement pour toutes les pages web

Grâce à ce nouvel outil, les développeurs et autres webmasters vont pouvoir effectuer une vérification de base de l’état de l’optimisation du référencement de leur page. Cet audit SEO fonctionne en effet pour n’importe quelle page web et passe en revue bon nombre de points importants pour évaluer l’optimisation de la page en question. Exécutée localement dans le navigateur Chrome, Lighthouse permet ainsi d’effectuer des audits SEO en pré-production, mais aussi sur les pages en ligne, publiques, et celles qui nécessitent une authentification. Attention, cet outil permet d’auditer uniquement une page et ne vous permettra pas d’évaluer un site en entier.

Bénéficiez d’un rapport détaillé pour améliorer votre référencement

Lighthouse fonctionne sur Chrome DevTools depuis la commande « line » ou en tant que Node module. Il suffit de fournir à Lightouse un URL à auditer : l’outil va alors réaliser une série d’audits de contenu de votre page. Il vous fournira ensuite un rapport qui vous permettra d’évaluer le référencement de cette dernière. Chaque audit est rattaché à un document de référence qui explique en quoi cet audit est important et quelles conclusions en tirer.

Les bases de l’optimisation du référencement sont censées être respectées par tous les sites. La liste actuelle de l’audit SEO a été conçue pour poser et valider ces bases. Elle n’est toutefois pas complète et ne constitue pas la garantie d’une optimisation parfaite du référencement, autant pour la recherche Google que pour d’autres moteurs de recherche. « En résumé, il évite à votre site de faire naufrage, d’où le nom Lighthouse (« phare » en anglais) »

Cet « audit SEO » vous permettra en effet de vous assurer que le strict minimum n’a pas été oublié sur une page web, mais ne remplacera en aucun cas un véritable audit professionnel et sur mesure. Il n’a pas non plus pour vocation de remplacer les outils existants dans ce domaine (et il n’est pas sûr que ce soit le cas un jour, car cela fournirait aux webmasters trop d’indices sur le fonctionnement de l’algorithme du moteur). Si on s’intéresse, par exemple, aux tests sur les balises Title et meta « description », ceux-ci se limitent à indiquer que ces tags existent ou pas. Étrangement, aucun test n’est effectué sur la compatibilité mobile de la page ou les balises de données structurées (sûrement pour ne pas interférer avec les outils dédiés à ces tâches chez Google). Il reste aussi très loin de la qualité et des fonctionnalités d’autres outils déjà existants – et gratuits, comme Outiref, Yakaferci ou l’excellent Alyze.

Bref, il faut donc envisager cet outil comme un indicateur qui permet aux développeurs et autres professionnels du référencement d’améliorer leur page. Les conseils fournis par cet outil sont détaillés et donc accessibles, quel que soit leur niveau de compétences.

Comment utiliser cet outil ?

Il vous faut en premier lieu installer l’extension LightHouse sur Chrome. Après avoir affiché la page à auditer, cliquez sur le pictogramme de l’extension (représentant un phare sur fond bleu), en haut et à droite de la barre d’adresse. Cliquez sur « Options » dans le menu « Audit categories to include » qui s’affiche. Choisissez « SEO » puis cliquez sur « Generate Report » (voir illustration ci-dessous). Il ne vous reste plus qu’à lire la note globale et les résultats de chaque test pour votre page.

 

Louis Oberlé

Geek de nature et ingénieur de formation. Après 8 ans à travailler dans le web au Congo et en Chine, j’ai posé mes valises à l’Île Maurice. Je me passionne pour les voyages, le jeu d’échec et les nouvelles technologies.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *