Au secours, je ne comprends rien au langage SEO !

Le SEO, référencement naturel en français, peut intimider ne serait-ce que par son vocabulaire. Afin d’apprivoiser et de faire un usage efficace d’un tel outil d’optimisation, voici un lexique pratique.

Petit dictionnaire du SEO

Ancre de lien : il s’agit du texte qui s’affiche dans un lien hypertexte sur lequel le visiteur d’un site web va pouvoir cliquer afin d’accéder à une autre section de la page courante, d’une autre page du même site, d’un site distant ou de naviguer à l’intérieur même d’une page. L’ancre de lien fournit une information explicite sur le contenu vers lequel il pointe.

Annuaire : comme son nom l’indique, l’annuaire consiste en un site ou au service d’un site destiné à lister d’autres sites internet. Pour certains SEO, l’annuaire est un bon outil pour obtenir facilement un backlink.

Authorship / Author Rank : désormais disparue, la balise auteur, lorsqu’elle était insérée dans le code source des pages web, associait le contenu de la page à d’autres informations relatives à son auteur (profil), on parlait alors d’authorship ou d’author rank.

Backlink ou lien entrant en français : il s’agit d’un lien qui pointe vers une page, depuis la page d’un autre site. Outil essentiel pour les SEO, le backling provient idéalement d’un site d’autorité, essentiel au référencement, puisqu’il influence l’algorithme des moteurs.

Balises : en SEO, les balises sont des codes HTML visibles dans le code source des pages web. Ces balises permettent de formater les textes (gras, italique, etc.).

Black Hat SEO : il s’agit de techniques qui désignent en même temps le référencement et les référenceurs. La nuance concernant les référenceurs décrits comme Black Hat SEO, c’est qu’ils font le choix de ne pas respecter les consignes des moteurs tels que Google en matière de référencement, contrairement aux White Hat SEO.

Blast : il s’agit d’un terme anglais plutôt utilisé par des SEO Black Hat. Le blast désigne une génération massive et automatisée de backlinks.

Cloaking : cette technique consiste à présenter une page différente aux robots des moteurs et aux internautes. Elle est néanmoins trompeuse, car manipulant l’algorithme de référencement, elle expose le site à des pénalités de Google. 

CP – Communiqué de presse : sites créés à des fins SEO, qui recueillent et diffusent les communiqués de presse. Ils permettent aux référenceurs d’obtenir des backlinks en y diffusant des communiqués destinés en réalité à pointer vers les sites en cours de référencement.

Crawl : il s’agit de l’exploration des pages et leur code source par des robots des moteurs de recherche, ou d’autres outils qui les imitent.

CTR – Click-Through Rate – Taux de clic : il s’agit du rapport entre le nombre de clics et le nombre d’impressions. Pour un site : une apparition sur une page de résultats équivaut à une impression, aussi, le nombre de fois qu’un internaute clique sur ce résultat est un CTR.

EMD – Exact-Match Domain : ce terme est relatif aux noms de domaine qui correspondent exactement à la requête visée. Par exemple : chef-a-domicile.com est un EMD, car il répond à la requête d’une personne qui serait à la recherche d’un chef à domicile.

Balises Hn : pour découper une page web en plusieurs parties, on utilise les balises Hn (H1, H2, H3,…). Ces balises permettent de séparer et de hiérarchie un contenu, participant ainsi au SEO.

Liens nofollow : ces liens indiquent aux robots des moteurs de recherche à ne pas être suivi lorsqu’ils parcourent la page.

Linkbuilding – Construction de liens : il s’agit du processus destiné à obtenir de bons backlinks, donc à construire son netlinking.

Méta description : cette partie d’un contenu décrit le plus efficacement possible, en 160 caractères environ, le contenu d’une page web. Elle est entourée des balises HTML meta name= « description ». C’est cette méta description qui apparaît dans les résultats de recherches sur les moteurs.

MFA – Made For AdSense : un site réalisé en MFA est purement à but lucratif, avec le moins de travail possible en arrière-plan. Les revenus sont générés par le nombre de clics sur les publicités.

Negative SEO : techniques rarement utilisées, destinées à saper le référencement d’un site concurrent.

Netlinking : il s’agit des liens qui pointent vers un site et ses pages, mais également du travail visant à acquérir et à optimiser ces liens dans le but d’améliorer le référencement. (voire notre article sur le guest blogging pour plus d’explications)

Not provided : c’est ce qu’affiche Google Analytics concernant les mots clés à l’origine du trafic venant de Google.

PageRank : cet indice de Google mesure sur une échelle de 0 à 10 la popularité des pages en fonction du nombre et de la qualité des liens qui pointent vers elles.

Panda : filtre phare de Google, il est régulièrement activé pour nettoyer les résultats et les débarrasser de certains spams. Google l’a mis en place pour pénaliser le référencement des sites de mauvaise qualité.

Pénalité manuelle – action manuelle. Pénalité manuelle est utilisée par les référenceurs. Action manuelle est utilisée par Google dans son Google Webmaster Tools. La pénalité affecte le référencement d’une ou plusieurs pages d’un site. Elle est déclenchée par l’analyse d’un employé de Google et vise les liens dofollow non naturels, résultant par exemple d’achats.

Penguin : autre filtre activé par Google pour nettoyer ses résultats.

Robots.txt. : placé à la racine des sites, ce fichier qui indique aux moteurs ce que leurs robots ne doivent pas indexer.

Rich Snippet : il s’agit de l’extrait de page qui apparaît dans les résultats remontés par Google. Il peut être enrichi avec des images, des vignettes de vidéo, des étoiles d’avis, etc.

SEA – Search Engine Advertising : il s’agit des publicités affichées par les moteurs de recherche sur leurs pages de résultats et plus généralement des techniques pour les optimiser. Ce référencement payant s’oppose au SEO.

SEM – Search Engine Marketing : il s’agit d’un ensemble de techniques destinées à optimiser la présence d’un site dans les résultats d’un moteur de recherche via le référencement payant et naturel.

SEO – Search Engine Optimisation : il s’agit des techniques utilisées pour briller dans les résultats remontés par les moteurs de recherche. Le SEO ne couvre pas le référencement payant, puisqu’il est naturel.

Seo on-page – SEO on-site : contrairement au SEO qui eut être réalisé en dehors du site, le SEO on page se déroule à même la page web et de son code source. Il s’agit donc des titres, balises, url, la webpref, ainsi que toutes les optimisations faites pour améliorer le crawl des robots de Google.

SERP – Search Engine Results Page : il s’agit de la page de résultats remontés par le moteur.

SMO – Social Media Optimisation – Optimisation des médias sociaux : il s’agit des outils proposés par les réseaux sociaux pour améliorer la visibilité d’un site ou d’une marque.

Spam – Webspam : en SEO, le terme spam renvoie aux sites que Google ne désire pas voir dans ses résultats (qualité, respect des consignes, etc.).

SpamCo : contraction de spam et de commentaire qui renvoie aux commentaires d’un contenu destinés à à glisser un lien vers un site à référencer.

Splog : contraction de spam et de blog qui désigne un blog sans aucune qualité éditoriale, souvent généré de manière automatique par des Black Hat SEO. Néanmoins, les splogs contiennent des backlinks capables de pousser le référencement d’un autre site plus stratégique.

Trafic organique – il s’agit du trafic issu uniquement des résultats naturels générés par les moteurs de recherche.

Title – Titre : cette balise HTML <title> sert à définir le titre de la page. Il est considéré comme un critère très important en SEO.

La redirection 301 : il s’agit de la redirection permanente qui correspond au code de réponse HTTP 301. Grâce à la redirection 301, le trafic vers une page (ou URL) est automatiquement redirigé vers une autre, de manière définitive. On parle d’erreur 302 lorsque la redirection est temporaire.

URL Canonique : si plusieurs URL présentent le même contenu, on peut au moteur l’URL de référence avec le marquage HTML adéquat (rel= »canonical »), marquant ainsi l’URL comme « préférée » ou canonique. Elle sera alors indexée et apparaîtra dans les résultats.

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] demandé comment augmenter vos backlinks, ou du moins comment en obtenir de meilleurs pour un référencement réussi. Quelles sont les stratégies à mettre en place ? Et surtout quelles sont les plus […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *